Fitbit : Google a racheté le spécialiste des accessoires connectés pour 2,1 milliards de dollars

FITNESS Le géant du Web renforce son offensive dans le domaine des accessoires connectés pour mieux concurrencer Apple, n°1 du secteur

20 Minutes avec agence

— 

Fitbit (illustration).
Fitbit (illustration). — Geeko

Google veut s’imposer coûte que coûte sur le marché des objets connectés. L’entreprise a récemment annoncé qu’elle rachetait Fitbit, spécialiste américain des accessoires connectés dédiés à la santé et au fitness, pour 2,1 milliards de dollars. C’est deux fois plus que la somme proposée par Facebook, également intéressée par ce rachat, rapporte The Information relayé par 01.net.

Une excellente affaire pour Google

Fitbit, qui revendique 28 millions d’utilisateurs actifs, a déjà vendu plus de cent millions d’appareils connectés à travers le monde. Avec ce rachat, Google renforce sa position sur le marché des accessoires connectés. Le géant a d’ailleurs développé sa propre application de suivi de santé, Google Fit, disponible sur Android et Wear OS.

L’acquisition de Fitbit devrait permettre à Google de proposer une offre complète, capable de concurrencer Apple, actuellement numéro un sur ce marché. D’autre part, les produits Fitbit vont pouvoir bénéficier de l’intelligence artificielle développée par les équipes de Google.

Des garanties de confidentialité

Google, régulièrement critiqué pour sa gestion des données personnelles de ses utilisateurs, a tenu à rassurer les clients de Fitbit. « Nous ferons preuve de transparence concernant les données que nous recueillons et pourquoi nous les recueillons », a déclaré Rick Osterloh, vice-président du département Appareils & Services, dans une note de blog.

La firme a également promis que ces données ne seraient en aucun cas commercialisées, ni utilisées pour ses annonces publicitaires. Enfin, Google a promis aux utilisateurs de Fitbit qu’ils conserveraient la liberté de « réviser, déplacer ou supprimer » l’intégralité de leurs données personnelles.