Etats-Unis : Une enceinte connectée d'Amazon pourrait fournir des preuves dans une affaire de meurtre

ENQUETE L’appareil connecté d’Amazon pourrait avoir enregistré des sons permettant de comprendre les circonstances de la mort d’une femme en juillet dernier en Floride

20 Minutes avec agence

— 

L'enceinte Amazon Echo Dot, troisième du nom.
L'enceinte Amazon Echo Dot, troisième du nom. — AMAZON

Les policiers qui enquêtent sur la mort violente d’une femme de 32 ans en juillet dernier en Floride s’intéressent à l’enceinte connectée installée au domicile de la victime. L’Echo d’Amazon pourrait en effet avoir enregistré des sons utiles pour comprendre comment est décédée Sylvia Galva Crespo.

Cette habitante de Hallandale Beach (Etats-Unis) aurait été tuée par un coup de lance que son mari affirme être accidentel, rapporte Sun Sentinel, relayé par The Guardian.

Une dispute dans la chambre

Adam Crespo, l’époux de la victime, a expliqué s’être disputé avec elle dans leur chambre à leur retour d’une soirée. C’est dans ce contexte que le drame a eu lieu, a raconté celui qui a payé une caution de 65.000 dollars (environ 58.000 euros) pour rester libre. Un ami du couple qui avait passé la soirée avec eux dit les avoir entendus se disputer sans pouvoir donner plus d’informations.

Les circonstances du drame pourraient être éclaircies si Alexa, l’assistant vocal du système, était activé au moment du drame. « Nous pensons qu’il est possible de trouver sur le serveur entretenu par ou pour Amazon des preuves de crimes, des enregistrements audio du moment de l’attaque dont a été victime Sylvia Galva Crespo dans la chambre à coucher », indique notamment la police dans un document.