L'OLED+984 avec sa barre de son signée Bowers & Wilkins.
L'OLED+984 avec sa barre de son signée Bowers & Wilkins. — PHILIPS

TELEVISEURS

IFA de Berlin: Philips veut en finir avec les écrans plats à la qualité de son passable

Sur le salon de l’électronique IFA de Berlin qui ouvre ses portes ce vendredi, Philips présente deux téléviseurs OLED intégrant une barre de son signée par le géant d’Abbey Roads Studios, Bowers & Wilkins

  • Face aux écrans plats à la qualité sonore passable, Philips oppose ses nouveaux téléviseurs OLED avec barre de son intégrée.
  • Dévoilés au salon de l’électronique IFA de Berlin qui se tient jusqu’au 11 septembre, les OLED+984 et OLED+934 ont été développés avec Bowers & Wilkins dont les enceintes équipent les studios d’Abbey Road.
  • Vendus à partir de 2500 euros, ils veulent offrir une expérience enfin complète aux spectateurs.

Le son : l’obsession de bien des constructeurs sur le traditionnel salon de l’électronique IFA qui ouvre ses portes ce vendredi 6 septembre à Berlin. Longtemps oubliée des écrans plats, la qualité audio fait un retour en force autour de nos fameuses lucarnes. Témoins les nouveaux téléviseurs Philips développé en partenariat avec la firme anglaise Bowers & Wilkins. L’an dernier déjà, Philips avait travaillé main dans la main avec le constructeur audio qui équipe les studios Abbey Road de Londres.

La barre de son de l'OLED+984.
La barre de son de l'OLED+984. - PHILIPS

Un téléviseur OLED était né de ce partenariat, l’OLED + 903 (toujours disponible en 55’’ et 65’’). « Mais il s’agissait d’une figure imposée, avec la nécessité d’inclure le système son derrière la dalle », explique Marc Langevin, directeur général de Philips/TP Vision France. Cette fois, Bowers & Wilkins a eu pour ainsi dire carte blanche afin de développer sa propre barre de son pour deux téléviseurs OLED Philips.

L’osmose parfaite entre image et son

Pour le modèle OLED + 984 (en 65’’ uniquement), B & W a réalisé une barre de son avec 3 haut-parleurs de 100 mm. Elle fait corps avec le pied de l’écran. Particularité : le tweeter est séparé et domine la soundbar.

Le tweeter séparé de l'OLED+984 afin d'éviter les interférences.
Le tweeter séparé de l'OLED+984 afin d'éviter les interférences. - PHILIPS

Cela aurait pour vertu de « séparer les médiums des aigus afin d’éviter les perturbations acoustiques », précise à 20 Minutes Marc Langevin. L’appareil qui est compatible Dolby Atmos pour un son plus immersif est un très bel objet. Mais à réserver aux utilisateurs fortunés. Vendu 5.000 euros, il intègre aussi pour son traitement d’image le processeur P5 de troisième génération de Philips. Les précédentes itérations avaient toutes été saluées. Effet « waouh » garanti ! Rarement avions-nous vu pareille osmose entre image et son…

Des prix qui restent élevés

Pour nous éviter de nous ruiner, Philips lance aussi son OLED + 934. Toujours développé avec B & W, ce modèle vendu 2.500 euros (55’’) et 3.500 euros (65’’), à peine moins performant. Sa barre de son, dont le design rappelle celui de la console PS4 de Sony, peut coulisser verticalement sur son pied si l’on décide de l’accrocher au mur. Elle intègre quatre haut-parleurs médium de 30 mm, deux tweeters de 19 mm et un haut-parleur de graves central de 80 mm. S’ajoutent deux haut-parleurs verticaux pour un son Dolby Atmos.

Le téléviseurs OLED+934 de Philips.
Le téléviseurs OLED+934 de Philips. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Testé avec quelques jeux vidéo, ce téléviseur affirme clairement ses prétentions pour nous divertir avec une image fine et extrêmement contrastée, ainsi qu’avec un son puissant. L’ambition de Philips en matière de son ne s’arrête pas là. Après avoir mis en sommeil sa division audio, le constructeur ne veut plus laisser passer le train des casques à réduction de bruit, particulièrement appréciés du public actuellement. A l’IFA, il présente son PH805, un casque Bluetooth pliable embarquant Google Assistant et affichant 30 d’autonomie pour moins de 300 euros.