«J’espère qu’il bronze un peu et qu’il en profite»… La visite de Richard Gere sur l’Open Arms fait réagir la fachosphère

HUMANITAIRE L’acteur américain est monté vendredi matin à bord du navire humanitaire pour rencontrer les migrants et l’équipage du bateau

H. B.

— 

 L'acteur américain Richard Gere est monté à bord du navire humanitaire Open Arms, ce vendredi 9 août.
L'acteur américain Richard Gere est monté à bord du navire humanitaire Open Arms, ce vendredi 9 août. — Valerio Nicolosi

L’Open Arms a reçu une visite pour le moins inattendue. L’acteur américain Richard Gere est monté vendredi matin à bord du navire humanitaire pour rencontrer  les migrants et l’équipage du bateau. « Je viens d’arriver depuis Lampedusa, nous avons apporté autant d’eau et de nourriture que possible pour tout le monde à bord », a annoncé l’acteur dans une vidéo diffusée par l’ONG espagnole Proactiva Open Arms. « Tout le monde va bien », mais ils ont besoin « de rejoindre un port libre, de descendre du bateau et de commencer une nouvelle vie », a insisté l’acteur.

Depuis une semaine, l’Open Arms stationne au large de l’île italienne de Lampedusa. A son bord, 160 personnes (121 présentes à bord depuis plusieurs jours, et 39 recueillies dans la nuit de vendredi à samedi dans les eaux internationales).

« J’espère qu’il bronze un peu et qu’il en profite »

Cette visite très médiatique a fait réagir la fachosphère et de nombreux élus d’extrême droite. « L’acteur américain #RichardGere demande aux Européens d’accueillir plusieurs #migrants. Il me semble que sa villa à 65 millions de dollars peut en accueillir quelques-uns… non ? », a notamment tweeté Bryan Masson, responsable pour le Rassemblement national (RN) du bassin cagnois.

« L’acteur américain Richard Gere soutient les ONG qui encouragent la submersion migratoire de l’Europe ! = Beau spécimen de la jet-set mondialiste qui prétend briser les résistances nationales, mais on ne se laissera pas faire ! », a de son côté tweeté Gilles Lebreton, député français au Parlement européen, membre du groupe Identité et Démocratie.

Le Premier ministre italien Mateo Salvini a également réagi à cette visite surprise. « J’espère qu’il bronze un peu et qu’il en profite » a-t-il raillé, lui conseillant d’emmener les migrants à Ibiza. « Le navire étant une ONG battant pavillon espagnol, ils peuvent débarquer les 120 immigrants à Ibiza ou à Formentera, n’est-ce pas ? »

Le gouvernement maltais a fait savoir ce samedi qu’il acceptait d’accueillir 39 migrants secourus dans la nuit par le navire Open Arms de l’ONG espagnole Proactiva, mais a refusé les 121 autres présents à bord depuis neuf jours.