Galaxy Fold: Le patron de Samsung reconnaît avoir annoncé la sortie du smartphone «avant qu'il ne soit prêt»

MEA CULPA Des journalistes spécialisés ont dénoncé de gros défauts dans les exemplaires de test, au point de contraindre la marque à reporter le lancement de son smartphone pliable

20 Minutes avec agence

— 

La Galaxy Fold de Samsung.
La Galaxy Fold de Samsung. — SAMSUNG

C’est ce qui s’appelle mettre la charrue avant les bœufs. Le directeur général de Samsung a récemment admis qu’il avait annoncé à tort la sortie du Galaxy Fold, le tout premier smartphone pliable de la marque. « C’était gênant », a reconnu DJ Koh en marge d’une conférence de presse à Séoul (Corée du Sud), selon les propos rapportés par The Independent, lundi 1er juillet.

Et pour cause : la sortie du Samsung Galaxy Fold a finalement été repoussée à une date inconnue, en raison des nombreux défauts de l’appareil repérés par plusieurs médias américains.

Des exemplaires de test cassés en 24 heures

Comme le rappelle Numerama, la sortie du Galaxy Fold, annoncée comme un événement, a tourné au fiasco. Des journalistes américains invités à tester le produit en avant-première ont découvert d’importantes failles d’affichage, de finition et de solidité.

Par exemple, certains ont retiré par erreur un film plastique en pensant qu’il s’agissait d’une protection. En réalité, c’était un élément indispensable du système de pliage. D’autres ont vu l’objet se briser en moins de 24 heures, sans même avoir retiré le film protecteur. Un comble, pour un appareil commercialisé au prix de 2.000 euros.

La marque procède à des « tests de masse »

Le numéro un du fabricant coréen a reconnu avoir annoncé la sortie de l’appareil « avant qu’il ne soit prêt ». Initialement, le Galaxy Fold devait être commercialisé fin avril. À ce jour, Samsung n’a toujours pas communiqué de date officielle pour sa commercialisation.

La firme travaille aujourd’hui à des tests de masse pour tenter de résoudre tous les défauts de son smartphone. « En ce moment nous examinons 2.000 appareils sous toutes les coutures. Nous avons délimité tous les problèmes », assure Koh, cité par The Independent. En attendant, les milliers d’acquéreurs qui avaient déjà précommandé l’appareil ont tous été remboursés.