Cassette audio: Son «grand retour» annoncé, on a le droit d'y croire ou pas?

REWIND Disparue depuis 30 ans, la vieille cassette analogique refait surface, à tel point que certains voudraient y voir un vrai revival, comme pour le vinyle

Christophe Séfrin

— 

Comme le M-152 RC de la marque Muse, des lecteurs de cassettes audio de nouveau dans les magasin
Comme le M-152 RC de la marque Muse, des lecteurs de cassettes audio de nouveau dans les magasin — MUSE
  • Portée par l’engouement du public pour certains films et séries comme Les Gardiens de la Galaxie ou Strangers Things où elle apparaît, la cassette audio revient.
  • Le petit objet iconique des années 80 et de la génération Walkman sort de sa retraite, tandis que différents artistes l’adoptent pour leurs nouveaux albums.
  • Parallèlement, plusieurs marques relancent des appareils de lecture, mais beaucoup pensent qu’il ne s’agit là que d’un phénomène de mode.

Play it again ! La bande-annonce de la saison 3 de Stranger Things sur Netflix relance le débat. Dustin, l’un des héros de la série qui se déroule dans les années 1980, envoie la lecture du titre Home Sweet Home du groupe Mötley Crüe sur… une cassette audio.

La cassette audio ? Ce machin en plastique sur lequel nos parents se faisaient des compilations en enregistrant la radio, effaçaient et réenregistraient à l’infini. Ce bidule à bande analogique qu’il fallait retourner pour en lire les deux faces.

Ce truc qui nécessitait parfois l’emploi d’un stylo Bic pour être rembobiné lorsque la bande se dévidait malencontreusement dans son lecteur. Et bien qu’on se le dise : la cassette revient.

Produites en France

Alors, oui, beaucoup exagèrent. En évoquant « le grand retour de la cassette audio », certains voudraient comparer le phénomène au retour en grâce du vinyle. Différence : là où la cassette fut totalement délaissée dans les années 1990 au profit du CD, le vinyle n’a jamais totalement déserté.

La société Mulann Industries a relancé la production de cassettes, vendues sous la marque Recording The Masters.
La société Mulann Industries a relancé la production de cassettes, vendues sous la marque Recording The Masters. - Mulann Industries

 

Reste qu’il s’en serait vendu 400.000 dans le monde l’an passé. En France, la société Mulann Industries à Avranches, en Basse Normandie, en a même relancé la production et en écoule 3.000 par mois sous la marque Recording The Masters !

Films et séries entretiennent le mythe

C’est le film Les gardiens de la Galaxie qui, en 2014, aurait remis la cassette en selle. Dans une scène, le personnage Star-Lord écoute nostalgique une compilation des titres préférés de sa mère sur un Walkman Sony. Engouement des fans qui pourront finalement s’offrir l’ Awesome Mix VOL.1 édité par Marvel sur cassette ! Trois ans plus tard, la bande originale de la série 80’s Netflix Stranger Things sort elle aussi en cassette.

Le lecteur de cassettes Sanyo qui apparait dans la bande annonce de la saison 3 de la série Netflix Stranger Things.
Le lecteur de cassettes Sanyo qui apparait dans la bande annonce de la saison 3 de la série Netflix Stranger Things. - CAPTURE

 

Pour les quadras et les quinquas, la nostalgie est toujours ce qu’elle était. Mais pas seulement. De nombreux jeunes qui n’ont connu que les supports dématérialisés et le streaming en pinceraient pour « l’objet » vintage et ludique qu’incarne la cassette. Comme avec les vinyles, ou encore les Polaroid.

Des cassettes audio en vente sur le Bon Coin.
Des cassettes audio en vente sur le Bon Coin. - CAPTURE

 

Mais attention, impossible sur notre bonne vieille cassette de passer au morceau suivant. Tout juste peut-on mettre sur Play/Pause avancer la lecture à l’aveugle, rembobiner. Au fait, qui se souvient de l’astuce pour éviter d’effacer ses précieux enregistrements ?

On a sorti nous aussi nos cassettes !

Nous nous sommes piqués au jeu de revival en préparant cet article et avons ressorti nos cassettes audio du placard. Surprise : le son a résisté aux 30 ans de bagne dans un carton stocké à la cave. On retrouve pêle-mêle quelques albums (Abba, Bruce Springsteen, Mick Jagger…), des enregistrements radio de RFM que nous écoutions lorsqu’elle était encore la « Radio Rock ». Par hasard, nous tombons sur un animateur lançant un morceau annoncé sur « Compact Disc ». Une révolution se profilait.

Et nous retrouvons aussi les cassettes alors utilisées pour les interviews que nous réalisions. Gainsbourg, Polnareff, Malcolm McDowell, Depeche Mode… du beau monde qu’il faudra quand même un jour immortaliser sur support numérique !

40 euros pour un lecteur

Actuellement, des artistes comme Eminem, Guns N’Roses, ou Jean-Michel Jarre sortent leurs nouveaux albums sur cassette (pour environ 15 euros environ l’unité). On a aussi lu la BO du film Bohemian Rhapsody sur le petit support magnétique… Emblématique des années Walkman avec ses bandes Sony, Maxell, TDK ou BASF de 60, 90 ou 120 minutes (les plus fragiles), la cassette audio est facile à lire. Si l’on ne dispose pas d’un vieux baladeur ou lecteur dans ses placards, on peut s’en offrir un pour 40 euros chez Ricatech (réf : PR85), spécialiste des équipements vintage.

Le lecteur FM, CD, K7 et DAB+ RK200DABCD de Thomson.
Le lecteur FM, CD, K7 et DAB+ RK200DABCD de Thomson. - THOMSON

 

Chez Thomson, qui nous avoue n’avoir jamais cessé la commercialiser ses postes FM lisant CD et cassette, le lecteur portable RK250UDABCD ajoute en plus une compatibilité DAB + avec la radio numérique terrestre (pour 79,90 euros). Idem chez Muse, qui avec sa radio M-152 RC (40 euros), livre un appareil qui fait le saut entre la cassette analogique et la radio numérique.

Un support perfectible

Rien ne dit pour autant que cette renaissance soit durable. Coauteur du livre Le guide pratique de la haute-fidélité (Dunod), Michel Aublanc n’y croit pas. « On est plus dans un vrai phénomène de mode que dans un retour technologique qui pourrait avoir du sens. Une platine vinyle, elle, est upgradable en changeant la cellule. La cassette audio n’a rien d’évolutif. Ce n’est pas parce que c’est un support analogique que c’est merveilleux. Technologiquement, elle reste perfectible », note l’expert.

Chez Sony qui utilise toujours sa marque Walkman pour des lecteurs numériques, on reste dubitatif. « Il y a énormément de nostalgie autour de la cassette audio, certes, mais pas de potentiel business réel qui nous soit remonté par la distribution ou les réseaux sociaux », note Julien Goyet, chef de groupe marketing audio. Bref, le retour du Walkman n’est pas encore pour demain. En attendant, ne jetez pas encore vos vieilles VHS. Il ne manquerait plus qu’un film ou qu’une série remette en jambes l’antique magnétoscope…

 

350 millions de walkman

Lancé par Sony en 1979, entré dans le Petit Larousse en 1981, le walkman a officiellement tiré sa révérence en 2004, 25 ans après son lancement. Icône du nomadisme, le petit lecteur de cassettes avait connu un succès immédiat : 30 000 ventes au Japon les trois premiers mois de son arrivée dans les rayons. Anecdote : le mot « walkman » devait être réservé à l’Asie, Sony préférant « Soundabout » en Angleterre, « Stowaway » en Suède ou « Freestyle » en Australie. L’entrée instantanée du mot « walkman » dans le langage courant en décida autrement. Impossible de savoir combien il s’en est écoulé au total. A lui seul, Sony en revendique 350 millions.