VIDEO. Test «Stanmore II Voice»: L'enceinte connectée de Marshall envoie du (très) gros son

AUDIO Marshall complète sa gamme d’enceintes avec la Stanmore II Voice, équipée de Google Assistant tout en conservant l’ADN de la marque

Christophe Séfrin

— 

L'enceinte Stanmore II Voice est compatible Google Assistant.
L'enceinte Stanmore II Voice est compatible Google Assistant. — MARSHALL
  • Marshall lance la Stanmore II Voice, une belle enceinte de salon au look éperdument rock.
  • Pour 399 euros, elle est compatible avec Google Assistant et Google Home mais on peut aussi l’utiliser simplement en Bluetooth, voire lui connecter une platine vinyle.
  • Sa qualité de son et sa puissance de 80 watts la rendent parfaitement recommandable, même pour une grande pièce.

C’est du beau matos. A l’instar de toutes les enceintes Marshall, la nouvelle Stanmore II Voice a sorti ses habits de scène : revêtement en similicuir texturé, plaque de cuivre sur le dessus, potentiomètres avec témoins lumineux, façade avant en tissus poivre et sel et logo Marshall qui claque comme un accord de guitare.

Eperdument rock, la Stanmore II Voice (vendue 399 euros) reprend les codes des célèbres amplis de scène créés en 1962 par James Marshall. Elle sait aussi s’adapter aux exigences du moment. Comme inviter Google Assistant à la fête.

Entre vinyle et assistants vocaux

« Google Assistant n’était pas une nécessité au début, mais il s’agit désormais d’une vraie demande du marché avec un usage qui s’est simplifié pour le consommateur », justifie-t-on chez Marshall. Simplifié ? Oui, car il faut à peine 5 minutes pour qu’une fois déballée, la Stanmore II Voice soit opérationnelle.

Il suffit de télécharger l’application Google Home, de repérer l’enceinte et de l’associer à son réseau Wifi pour en prendre le contrôle : « Dis Google, joue Miss You des Rolling Stones ». Réponse immédiate : « OK, vous zallez écouter Miss You de Ze Rolling Stonezeu sur Deezer » (sic !).

Mais il n’est nulle obligation de réclamer à Google comme on le faisait jadis au DJ en boîte de nuit le morceau sur lequel on désire danser. Sur le dessus de l’appareil, il est possible de sélectionner son entrée et d’activer le Bluetooth pour lire ses musiques depuis n’importe quel smartphone. Et contrairement à sa petite sœur (l’enceinte Action II Voice lancée simultanément à 299 euros), la Stanmore II Voice possède une entrée RCA. Pour quoi faire ? Pour lui brancher une platine vinyle, pardi ! Du coup, on s’est fait un petit plaisir en sortant notre illustre Pioneer PL-990 du placard et en faisant tourner un vieux 33 trs des familles déniché à 2 euros sur une brocante.

Oups, ça craque…

Un son chaleureux, riche et puissant

Chaud et très puissant avec ses 80 watts, le son est alimentés par trois amplificateurs Class D (2 x 15 W + 80 W). La Stanmore II Voice réussit le juste équilibre autour de son caisson en bois : les basses et les aigus peuvent être ajustés manuellement et le volume poussé quasi à son maximum sans que l’oreille ait à souffrir de la moindre distorsion.

Simili cuir, plaque de cuivre, potentiomètres et éclairage LED... sans oublier deux micros Google.
Simili cuir, plaque de cuivre, potentiomètres et éclairage LED... sans oublier deux micros Google. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

On est même assez surpris qu’une enceinte de cette taille (35 x 19,5 x 18,5 cm pour 5,85 kg) en ait autant sous le capot. Le volume d’air éjecté par l’évent arrière lorsque l’on pousse le volume en témoigne. Les Scandinaves de Zound Industries qui détiennent la licence de marque Marshall (au même titre que celle de la marque audio Urban Ears) ont vraiment fait du bon boulot.

Multiroom avec Google aux manettes

Et même si l’on écoute fort ses sons, les deux micros de Google (désactivables) gardent l’oreille bien tendue : aucunement besoin de hausser le ton pour obtenir une réponse à une question, ce qui n’est pas toujours le cas. L’enceinte peut ainsi être parfaitement recommandée pour une pièce de taille confortable, au centre de la maison. Pour étendre son réseau, la Stanmore II Voice est aussi multiroom.

Il est possible d'associer plusieurs enceintes pour créer un réseau multiroom.
Il est possible d'associer plusieurs enceintes pour créer un réseau multiroom. - MARSHALL

 

Et l’on peut lui greffer d’autres enceintes compatibles Google Assistant et mailler son réseau. Il suffira de demander « Dis Google, lis tel morceau dans telle pièce » pour que DJ Google s’exécute. La StanMore II Voice est aussi proposée au même prix dans une version compatible avec l’assistant Alexa d’Amazon. Et si les assistants personnels vous laissent sans voix, une simple version StanMore II Bluetooth est également disponible à 349 euros.