WannaCry: Plus d’un million d'ordinateurs restent vulnérables deux ans après la cyberattaque

CYBERSECURITE Le logiciel malveillant WannaCry est considéré comme l’une des plus importantes attaques informatiques de l’histoire

20 Minutes avec agence

— 

Illustration virus informatique.
Illustration virus informatique. — DURAND FLORENCE/SIPA

WannaCry continue de faire des dégâts. Ce ransomware, un logiciel malveillant qui « prend en otage » les données personnelles, est apparu il y a déjà deux ans un peu partout dans le monde.

Pourtant, les spécialistes affirment qu’il reste encore aujourd’hui plus d’un million d’ordinateurs potentiellement vulnérables car leurs utilisateurs n’ont pas installé le patch de correction qui permet d’éradiquer WannaCry, rapporte TechCrunch. La plupart d’entre eux se situeraient aux Etats-Unis.

Encore 11.000 ordinateurs vulnérables en France

WannaCry, qui aurait été lancé par des hackers de Corée du Nord, est considéré comme l’une des plus grosses attaques informatiques jamais enregistrées dans le monde. Le logiciel s’appuyait sur une faille liée au système d’exploitation Windows découverte par la NSA, l’agence américaine de renseignements.

Cette faille a depuis été corrigée. Mais il resterait donc plus d’un million d’utilisateurs qui n’ont toujours pas installé le patch. D’après un recensement, la majorité de ces appareils vulnérables se situent aux Etats-Unis mais il y en a tout de même 11.000 en France. Les experts estiment que ces chiffres sont certainement sous-évalués car ils ne prennent en compte que les ordinateurs reliés à Internet.