Le nouvel iPhone retardé à cause d'un virus type WannaCry?

MOBILE Le fournisseur de puces électroniques TSMC a été touché par le virus ce week-end...

V. J. avec AFP

— 

Illustration iPhone
Illustration iPhone — Kiichiro Sato/AP/SIPA

Le géant des puces électroniques Taïwan Semiconductor Manufacturing (TSMC) a indiqué lundi que certains de ses systèmes et équipements dans ses usines de Taïwan avaient été infectés vendredi par un virus, une variante du logiciel malveillant WannaCry. Ce dernier avait touché lus de 200.000 utilisateurs dans le monde l'année dernière.

Des retards de livraisons

Conséquence immédiate, TSMC accuse un retard sur ces livraisons et une baisse de 2 % du chiffre d’affaires au troisième trimestre. Et si le géant se refuse de dévoiler les identités des clients touchés, tout le monde sait qu’il bossait activement sur les processeurs des futurs modèles iPhone et iPad qu’Apple devrait dévoiler lors de sa Keynote en septembre.

Le directeur général de TSMC, M. Wei, a indiqué que le virus avait été éradiqué dès dimanche et que toute la production était de nouveau normale. Il a écarté l’hypothèse d’un piratage informatique, et assuré que l’incident résultait d’une erreur des employés de l’entreprise, avant d’ajouter que TSMC allait développer une procédure d’anti-virus plus automatisée.

Mots-clés :