Tesla: Des hackers sont parvenus à contrôler la Model S à distance avec une manette

PIRATAGE Les chercheurs ont aussi trompé le système de déclenchement automatique des essuie-glaces avec une image diffusée sur une télé

20 Minutes avec agence

— 

L'habitacle d'une Tesla Model S.
L'habitacle d'une Tesla Model S. — SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des spécialistes en cybersécurité chinois, appartenant au groupe Keen Security Lab, ont récemment révélé l’existence de trois failles dans le système de pilotage automatique de la Tesla Model S. Ces vulnérabilités, détectées en laboratoire, ont été relayées dans une étude publiée ce vendredi 29 mars. Les chercheurs ont notamment montré qu’il était possible de contrôler le véhicule électrique à distance.

L’autopilote trompé par des autocollants

Ils ont ainsi piraté l’autopilote pour commander le volant avec une simple manette reliée à un terminal mobile. L’étude a porté sur une Model S équipée d’un logiciel mis en place l’an dernier, précise Numerama. Depuis, le système a donc pu subir des corrections. Les auteurs de l’étude ont également réussi à déjouer l’autopilote en plaçant des autocollants sur le trajet. Or, la voiture électrique​ utilise les marquages au sol pour la conduite autonome. La Tesla s’est ainsi trompée de voie, expliquent les chercheurs.

La troisième vulnérabilité découverte lors de l’expérience en laboratoire suscite moins de craintes en matière de sécurité puisqu’elle concerne le déclenchement automatique des essuie-glaces. Le système a été berné par des images diffusées sur une télévision. Mais Tesla a tenu à rappeler que le dispositif n’en est toujours qu’à sa phase de développement bêta.