Norvège: Près de 60 % des véhicules immatriculés en mars étaient électriques

POLLUTION Les véhicules électriques ne représentaient que 37,2 % des nouvelles immatriculations en mars 2018

20 Minutes avec agences

— 

Un véhicule électrique à une borne de recharge.
Un véhicule électrique à une borne de recharge. — Valery Hache afp.com

L’électrique a passé un cap au mois de mars en Norvège. Pour la première fois, près de 60 % de la part de marché des véhicules neufs étaient captés par des véhicules électriques, selon les chiffres du Conseil d’information sur le trafic routier (OFV) publiés ce lundi.

La Norvège, plus grosse productrice d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest, est aussi pionnière de la mobilité électrique. Elle ambitionne que toutes ses immatriculations​ soient des véhicules à zéro émission d’ici à 2025. Et elles représentaient déjà 58,4 % des nouvelles immatriculations en mars, contre seulement 37,2 % en mars 2018.

Réduire les émissions

Dans le détail, le pays a enregistré 10.728 nouvelles immatriculations de véhicules électriques et quatre de véhicules à hydrogène. Cette hausse soudaine en un an s’explique notamment par les premières livraisons de la Model 3 de Tesla. Aucun pays au monde ne compte autant de Tesla que la Norvège, où plus de 5.300 Model 3 ont été vendus en mars (près de la moitié des immatriculations électriques).

« Les voitures électriques jouent un rôle important dans la réduction des émissions », a déclaré Statens Vegvesen, l’agence gouvernementale norvégienne chargée des routes, dans un communiqué. L’organisme prévoit une réduction de 40 % d’ici à 2030.