Des voitures électriques ont-elles été rechargées grâce à une consommation massive de gasoil?

FAKE OFF Un post Facebook viral montre plusieurs voitures électriques rechargées par un groupe électrogène qui consommerait 150 litres de gasoil par heure... 

Alexis Orsini

— 

Des voitures électriques Jaguar en pleine recharge, au Royaume-Uni.
Des voitures électriques Jaguar en pleine recharge, au Royaume-Uni. — capture d'écran
  • Sur Facebook, les photos d'un post très partagé montrent des voitures électriques en cours de recharge grâce au groupe électrogène d'un camion.
  • Celui-ci consommerait 150 litres de gasoil par heure selon la publication, qui critique l'impact écologique des véhicules électriques.
  • La photo, authentique, provient du Royaume-Uni. Mais il s'agit d'une situation exceptionnelle et les chiffres de consommation avancés sont démentis par la société propriétaire du camion. 

Les voitures électriques sont-elles vraiment écologiques ? Si certains aspects de leur conception sont clairement polluants — comme l'extraction des métaux rares utilisés pour leur conception —, un post Facebook viral entend dénoncer une forme d’hypocrisie autour de ce type de véhicule amené à se développer.

« Photo prise pendant une promo de véhicules électriques, le groupe électrogène, dans le camion, consomme 150 litres de gasoil par heure ! » affirme ce texte partagé plus de 13.000 fois (avant sa suppression), à côté des clichés d’un camion auquel sont connectées au moins 6 voitures électriques.

« Un comble : des voitures électriques rechargées avec du diesel » conclut le post, dont la critique à l’égard de ce type de véhicule rappelle les réserves récemment exprimées par Carlos Tavares, patron de PSA. Mais, outre le fait que les chiffres avancés par l’internaute sont loin d’être exacts, cette recharge à l’aide d’un groupe électrogène au lieu d’une borne de recharge électrique représente l’exception et non la norme.

Le post Facebook anti-véhicules électriques.
Le post Facebook anti-véhicules électriques. - capture d'écran

FAKE OFF

Les photos, prises au Royaume-Uni, sont tirées d’un tweet mis en ligne il y a quelques mois par Film & TV Services (FTVS), une société britannique spécialisée dans les services d’alimentation et d’éclairage pour « l’industrie du film et de la télévision ».

« La [tournée] Art of Performance du Jaguar I-Pace commence à Cheltenham… » précisait ce tweet, en référence à un modèle électrique du constructeur automobile de luxe.

« Nous avons été contactés par une société d’évènementiel pour recharger ces véhicules électriques pendant une tournée de démonstration pour de potentiels acheteurs de Jaguar » nous précise Phil Wynne, de FTVS. La société compte une flotte de 28 véhicules, principalement utilisés pour assurer une fourniture d’énergie continue aux diffuseurs d’évènements sportifs.

« Il leur fallait des générateurs car les lieux en question ne permettaient pas l’accès à des sources d’alimentation suffisantes pour autant de points de recharge. L’ironie de la situation ne nous a pas échappé puisque ces générateurs fonctionnent au gasoil… » reconnaît Phil Wynne.

« Une affirmation un peu trompeuse »

Il conteste en revanche le chiffre avancé par le post Facebook : « [L’affirmation] sur les 150 litres/heure est un peu trompeuse. Il s’agit de la consommation maximum de ce générateur lorsqu’il tourne à plein régime. Ça aurait pu être le cas si toutes les voitures revenaient “vides” après leur démonstration et devaient être branchées en même temps. Mais en réalité, les voitures n’utilisaient qu’entre 25 % et 60 % de leur charge sur ces démonstrations et le générateur utilisait de moins en moins de carburant au fur et à mesure que la charge se poursuivait » poursuit-il.

Et Phil Wynne de préciser : « Nous utilisons, quand c’est possible, du Gas to Liquid [GTL, un carburant liquide créé à partir de gaz naturel, qui permet une combustion plus « propre » que le gasoil] et nous nous appuyons pour ce faire sur un conteneur GTL de 20.000 litres ».

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.