Etats-Unis: Il s'endort au volant de sa Tesla avec l'Autopilote activé, la police le pourchasse sur 11 km

AUTOPILOT Il a fallu onze kilomètres et deux voitures de patrouille aux policiers pour stopper le véhicule...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une Tesla Model S.
Illustration d'une Tesla Model S. — J.Chiu/AP/SIPA

La police américaine a pris en chasse une Tesla Model S dont le conducteur alcoolisé s’était endormi au volant, ce vendredi soir, sur une autoroute de Californie. C’est l’Autopilot, le système d'assistance à la conduite, qui aurait contrôlé la vitesse et la trajectoire du véhicule.

Les policiers ont finalement réussi à faire stopper la voiture aux environs de Palo Alto (Etats-Unis) après sept minutes et 11 km de poursuite. Le chauffeur, âgé de 45 ans, a été interpellé, rapporte le San Francisco Chronicle.

L’Autopilot a évité un accident

Les forces de l’ordre ont pris la voiture en chasse en constatant que l’automobiliste était inconscient. Pour obliger l’Autopilot à ralentir puis s’arrêter, les policiers ont placé leur propre véhicule devant la Tesla, le dispositif étant programmé pour adapter sa vitesse à celle de la voiture devant. Une autre voiture de police roulait derrière et faisait des embardées pour occuper toute la largeur de la route et éviter une collision avec les autres usagers.

Une fois sa voiture à l’arrêt, le quadragénaire s’est difficilement réveillé avant d’être emmené au commissariat. Les détracteurs de la conduite autonome ont vivement dénoncé l’incident. D’autres ont mis en avant la façon dont l’assistance à la conduite, qui ne dispense pas le conducteur de rester attentif, avait justement permis d’éviter un accident.