Nantes: C'est parti, SFR lance son réseau 5G (mais il va falloir attendre pour en profiter)

RESEAU L'opérateur a lancé, mardi, une phase d'expérimentation de son réseau 5G...

J.U.

— 

SFR lance la 5G à Nantes (illustration)
SFR lance la 5G à Nantes (illustration) — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Des émetteurs ont été installés à Nantes pour que l'opérateur SFR teste son réseau 5G
  • Pour le moment, son utilisation s'adresse à des entreprises, car aucun téléphone du marché n'est compatible.

Télécharger une appli en un claquement de doigts, regarder une vidéo sans que ça rame, éviter de se faire planter par son GPS… Voilà ce que promet le réseau 5G aux utilisateurs de téléphone portable. Ce mardi, l’opérateur SFR a officiellement lancé à Nantes l'une des premières expérimentations pour la mise en place de ce « très haut débit mobile », que l’on annonce comme 10 fois plus rapide que la 4G +.

Problème, il n’arrivera pas toute suite dans la poche du grand public, qui devra patienter « jusqu’en 2021 ». « Les Nantais seront les premiers servis », veut positiver Alain Weill, le PDG d’Altice France qui a fait le déplacement dans la cité des ducs pour cet événement. Première raison de ce délai : aucun téléphone vendu sur le marché n’est pour le moment compatible…

Télémédecine, voiture connectée…

Alors, à quoi servent les premiers émetteurs que SFR a placés quartier Gloriette ? « Nous avons installé, au sein de la Cantine numérique, une box qui est capable de capter le signal et le transmettre à des appareils, explique Franck Coudrieau, délégué régional Ouest chez SFR. L’objectif est que des entreprises volontaires puissent en bénéficier pour en tester ces possibilités, par exemple via des casques de réalité virtuelle. » Pour ce faire, l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a délivré des fréquences à titre expérimental.

« La 5G va changer la vie des Français, avec une latence réduite. Elle ouvre de nouvelles possibilités en matière de télémédecine, de voiture autonome ou d’école connectée », se félicite Alain Weill. Cette expérimentation est aussi une étape de franchie pour SFR, qui se livre à une course effrénée pour conquérir le marché de la 5G en France. Si l’opérateur va aussi mener des tests à Toulouse, Orange a déjà commencé les opérations à Marseille et Bouygues à Bordeaux.