CES 2019 Las Vegas: Avec sa console de jeux de société, Wizama veut décrocher le jackpot

JEUX VIDEO La start-up bretonne présentera son prototype SquareOne dans l’espoir d’attirer des investisseurs…

Jérôme Gicquel

— 

Au royaume du jeu, la société Wizama et son président Franck Botta vont présenter SquareOne,
Au royaume du jeu, la société Wizama et son président Franck Botta vont présenter SquareOne, — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Wizama sera de la partie du CES de Las Vegas pour présenter son produit SquareOne, « la première console de jeux de société ».
  • La start-up bretonne ambitionne de faire des passerelles entre le jeu vidéo et le jeu de société en réunissant toute la famille autour de sa console.
  • Elle se déplace de Nevada en quête de visibilité mais aussi d’investisseurs.

Plutôt jeu vidéo ou jeu de société ? Si chacun a son avis sur la question, la société Wizama a, elle, décidé de ne pas choisir. Basée à Châteaugiron, au sud-est de Rennes (Ille-et-Vilaine), la start-up fait partie de la délégation bretonne qui sera du voyage pour le CES 2019, la grand-messe de l’électronique grand public qui se tient du 8 au 11 janvier à Las Vegas. Elle viendra présenter en avant-première SquareOne, « la première console de jeux de société ». « On fait la passerelle entre le jeu vidéo et le jeu de société en tirant parti des deux pour une nouvelle expérience », assure Franck Botta, président de la société.

Le jeu
Le jeu - Wizama

Ancien ingénieur chez Technicolor, il a eu l’idée de cette console il y a trois ans. « J’ai proposé à ma fille de jouer à un jeu de société un dimanche mais elle a refusé. Elle voulait rester sur sa tablette. J’ai alors réfléchi à la manière de combiner ces deux univers », indique-t-il.

Un écran, des cartes, des dés et des pions

Voilà comment sont nées la société Wizama début 2017 et sa console SquareOne, qui sera précommercialisée à partir de la fin 2019. L’objet se compose d’un écran de jeu tactile avec des dés, des cartes et des pions. « On a gardé les fondamentaux du jeu de société en les faisant interagir avec la console », précise Franck Botta.

Quatre jeux sont pour l’heure disponibles sur le prototype qui sera présenté au CES : un jeu de l’oie revisité, un jeu tactique inspiré du go, un shoot’em up et une création originale développée par l’auteur de jeux Roberto Fraga. « Ce sera inspiré du mythe de l’Atlantide », glisse le président, sans donner plus de précisions.

« En faire une référence comme la Wii »

Mais d’autres jeux sont déjà dans les cartons, notamment des adaptations de grands classiques du jeu de société comme le Scrabble ou le Trivial Pursuit. « On travaille déjà avec des éditeurs de jeux de société et des studios de jeux vidéo. On espère faire de SquareOne une référence comme la Wii, qui a réussi à réunir les générations autour du jeu vidéo », souligne Franck Botta.

Avant cela, et malgré des retours déjà très positifs, Wizama va devoir séduire les investisseurs dans le royaume du jeu. « On se déplace au CES pour avoir une visibilité à l’international mais aussi pour faire une levée de fonds de l’ordre de deux à quatre millions d’euros. » Si tout s’emboîte bien, les premières parties de SquareOne pourraient se jouer début 2020, avec une console qui sera vendue aux environs de 399 euros.