Google veut améliorer le contrôle des objets connectés à distance, par de simples gestes

TECHNOLOGIE Grâce à Google, vous pourrez peut-être bientôt ouvrir votre voiture sans toucher la poignée…

20 Minutes avec agence

— 

Commander sa montre en se frottant les doigts pourrait bientôt être une réalité.
Commander sa montre en se frottant les doigts pourrait bientôt être une réalité. — Capture d'écran YouTube / Google ATAP

Commander des objets connectés sans même les toucher : voici l’objectif du projet Soli, lancé par Google en 2015. Le géant américain vient d’obtenir le feu vert de la FCC (commission fédérale des communications aux États-Unis) et devrait donc pouvoir passer à la vitesse supérieure, rapportent Le Figaro.

Une technologie qui « servira l’intérêt public »

Concrètement, cette autorisation va permettre à Google d’augmenter la fréquence des ondes dont il a besoin pour faire fonctionner son projet Soli. La FCC a justifié sa décision en expliquant que cette technologie « servira l’intérêt public en offrant des fonctions novatrices de contrôle sans contact (…) et pourrait aussi aider les personnes souffrant de troubles de la mobilité ».

Le projet Soli se base « sur des radars miniaturisés capables de capter des ondes électromagnétiques transmises par une puce spécifique » développée par Google, explique Le Figaro. Pour schématiser : les ondes créées par cette puce rebondissent sur les membres en mouvement de l’utilisateur et envoient ainsi un message à l’objet.

Ouvrir sa voiture sans toucher la poignée

D’autres entreprises, à l’instar de Microsoft et de son système Kinect, ont déjà mis au point des technologies semblables. Mais la solution de Google devrait être plus précise et devrait permettre de reconnaître un grand nombre de gestes.

A l’avenir, le géant américain espère intégrer Soli dans différents objets du quotidien tels que les smartphones, les enceintes connectées, les ordinateurs mais aussi les véhicules. Claquer des doigts pour stopper la lecture d’une chanson, les frotter pour monter le son ou frapper des mains pour ouvrir sa voiture : voilà ce que le projet Soli promet pour demain.