Le rappeur Kanye West et Kim Kardashian à Londres
Le rappeur Kanye West et Kim Kardashian à Londres — WENN

MEDIAS

Le canular du magazine «Elle» pour inciter les Américains à aller voter divise les internautes

Le magazine a publié un « faux » tweet affirmant que Kanye West et Kim Kardashian s’étaient séparés, dans le but de pousser ses lecteurs à s’inscrire sur les listes électorales…

« Kim Kardashian and Kanye West are splitting up ». C’est ce qu’a publié le magazine américain Elle ce jeudi sur son compte Twitter. Le média a annoncé, en quelques mots, que les deux stars américaines avaient mis fin à leur relation, poussant ainsi ses lecteurs à cliquer sur un lien mis à leur disposition pour lire la suite du présumé article. Seulement voilà, le lien renvoyait en réalité… à un site d’inscription aux listes électorales.

Les internautes étaient en fait directement renvoyés sur le site whenweallvote.org, (« Inscrivez-vous pour voter »). Marquée du logo Elle, cette page encourageait ainsi les lectrices du magazine à se rendre aux urnes le 6 novembre prochain pour les élections de mi-mandat (les fameux mid-terms).

Le tweet du magazine américain «Elle» annonçant la rupture du couple Kardashian/West.
Le tweet du magazine américain «Elle» annonçant la rupture du couple Kardashian/West. - Capture d'écran Twitter/Elle

« Faites mieux que ça ! »

Ce petit canular n’est pas très bien passé outre-Atlantique, l’initiative a été très largement critiquée sur les réseaux sociaux​. Elle US s’est attiré les foudres des internautes qui l’ont accusé de propager des fake news. « Qui pensez-vous atteindre avec ça ? (…) On peut avoir une conscience civique et s’intéresser aux ragots des célébrités. Faites mieux que ça ! », s’est insurgée sur Twitter Roxane Gay, une célèbre auteure américaine.

« Supposez-vous que les lectrices de Elle ne sont pas assez intelligentes pour comprendre l’importance de s’enregistrer sur les listes électorales ? », a déclaré une autre internaute, très en colère. « Ce n’est tout simplement pas approprié de jouer à ce jeu avec les lecteurs », a également tweeté  un journaliste du Washington Post.

L’initiative du magazine féminin faisait suite à un tweet viral publié le 14 octobre, dans lequel un internaute affirmait qu'« Ariana Grande et Pete Davidson se séparaient ». Il avait publié sur Twitter une URL accompagnée d’une photo du couple, mais le lien redirigeait en réalité vers le site d’inscription sur les listes électorales. Le tweet avait été repartagé près de 60.000 fois…