VIDEO. Porto Rico: Trump lance des rouleaux d’essuie-tout et essuie surtout un orage de vannes sur Twitter

PORTO RICO Il voulait faire oublier les critiques sur la lenteur de l’aide à l’île de Porto Rico...

M.C.
— 
Donald Trump lance des rouleaux de papier essuie-tout aux sinistrés de l'ouragan Maria à Porto Rico, le 3 octobre 2017.
Donald Trump lance des rouleaux de papier essuie-tout aux sinistrés de l'ouragan Maria à Porto Rico, le 3 octobre 2017. — Evan Vucci/AP/SIPA

Peut-être qu’il pensait bien faire. Ou alors il cherchait à faire oublier les critiques sur la lenteur de l’aide à l’île de Porto Rico, ravagée par l’ouragan Maria. Dans tous les cas, c’est raté. En visite dans le territoire américain dévasté, Donald Trump a commencé par choquer les habitants en leur expliquant qu’ils avaient eu de la chance en comparaison des victimes de l’ouragan Katrina, qui était une « vraie catastrophe », selon lui. Avant d’expliquer que la gestion de la crise avait coûté très cher aux Etats-Unis.

Le président s’est d’abord attiré un rappel à l’ordre par le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer : « Ça suffit, Monsieur le président. Arrêtez de blâmer Porto Rico. Retroussez-vous les manches et remettez la reconstruction sur les rails. »

Prenant ce conseil au mot, il a achevé de faire basculer cette visite dans la quatrième dimension en profitant d’une distribution de vivres aux sinistrés pour s’entraîner au lancer d’essuie-tout. Et n’a pas tardé à essuyer un ouragan de critiques sur les réseaux sociaux.

Voici la scène, dans toute sa splendeur non censurée :

« Cette photo, c’est de l’art »

« Internet, lance la machine à mèmes »

« - La Maison Blanche : "Tu vas aller distribuer des provisions aux sinistrés et leur montrer que tu t’intéresses à leur sort." - Trump : "Kobe !" - La Maison Blanche : "put*** Donald !!" »

« Et maintenant tu m’aimes bien, Stephen Curry ? »

« Woooosh ! Deux points ! Ouah que je suis fort ! » « Tu crois qu’il pense que ça va aider ? » « Tu penses qu’il se préoccupe de ça ? »

« Combien faut-il de rouleaux pour éponger un ouragan ? »

« J’ai trouvé cette vidéo de Trump qui fait passer la distribution d’essuie-tout en mode basket à l’étape supérieure. »

« Monsieur le président, nous avons des rouleaux d’essuie-tout que vous pouvez distribuer à la foule. »

 

Au-delà de la blague, beaucoup se sont indignés du manque de respect pour les habitants de Porto Rico :

« Les Républicains : "s’agenouiller pendant l’hymne national est un manque de respect." Trump : "Et si je lançais de l’essuie-tout aux rescapés de l’ouragan ?" »

« C’est horrible. Ce n’est pas comme ça qu’on distribue QUOI QUE CE SOIT à des victimes d’une catastrophe naturelle. » On se demande maintenant combien de temps il faudra au président américain pour absorber ce nouveau scandale.