Attentat de Las Vegas: Les stars américaines demandent une nouvelle loi sur les armes à feu

TUERIE Carlos Santana, Lady Gaga, John Mayer, Moby et d'autres célébrités ont réagi à la fusillade massive de Las Vegas...

20 Minutes avec agences

— 

Le musicien Carlos Santana à Las Vegas en septembre 2017
Le musicien Carlos Santana à Las Vegas en septembre 2017 — WENN

Après un bilan encore provisoire de 59 morts et plus de 500 blessés, l’attentat de Las Vegas de dimanche détient le triste record du nombre de victimes dans une fusillade aux États-Unis. Si le tueur, Stephen Paddock, a pu faire autant de victimes c’est grâce à l’accès facile à des armes automatiques et notamment des fusils-mitrailleurs.

>> A lire aussi : Attentat de Las Vegas: 500 tirs par minute, le son terrifiant d'une arme automatique

Face à ce constat, de nombreuses stars comme Carlos Santana, Lady Gaga ou John Mayer, ont demandé sur les réseaux sociaux une nouvelle loi permettant de mieux réguler l’achat de ces armes de guerre.

« Les lois doivent être changées pour éviter que cela ne se reproduise. Pourquoi autoriser que des armes de destruction massive soient vendues à des civils ? », a ainsi indiqué Carlos Santana dans un communiqué écrit depuis la House of Blues de Las Vegas, au sein même de l’hôtel où se trouvait le tireur.

Les lois plus fortes que les prières 

De son côté, Lady Gaga a indiqué sur Twitter qu’elle considérait cet acte, comme une attaque terroriste et demande au président Donald Trump de faire plus que des appels à la prière.

« C’est du terrorisme, pur et simple. La terreur ne s’embarrasse pas de la couleur de la peau, du genre ou de la religion. Les Démocrates et les Républicains doivent s’unir #ControleDesArmes. Les prières sont importantes mais @SpeakerRyan @realDonaldTrump le sang est sur les mains de ceux qui ont le pouvoir de légiférer », écrit-elle.

Pour John Mayer, c’est les politiciens et les lobbyistes qui sont responsables.

« Législateurs et lobbyistes, si vous ne faites pas tout ce qui est en votre pouvoir pour au moins "diminuer" la menace des meurtres de masse, comment pouvez-vous venir nous voir et nous dire que c’est la vie que nous devons accepter ? Est-ce là notre nouvelle réalité ? La vie de tous les jours doit-elle devenir une loterie ? », a-t-il posté.

Enfin, Moby, a préféré quant à lui une image claire plutôt qu’un long discours, diffusant sur son compte Twitter une série de mèmes dont une affiche comportant les mots « Make it Stop » (arrêtez ça) avec une image de fusil-mitrailleur en dessous ou bien des photos associant Donald Trump à une arme à feu et un clown sanguinolent.