Google: Bientôt un questionnaire médical sur le moteur de recherche pour diagnostiquer la dépression ?

SANTE CONNECTE

Manon Aublanc

— 

Illustration d'une jeune femme souffrant de dépression nerveuse.
Illustration d'une jeune femme souffrant de dépression nerveuse. — DURAND FLORENCE/SIPA

Qui n’a jamais fait une recherche Google suite à un mal de ventre, des vomissements ou une douleur dans le dos ? Sauf qu’en général, après avoir fait ces recherches, on est quasi persuadés d’avoir la pire maladie de la planète et de mourir dans les prochaines heures. Et ce n'est pas Google qui s'avère être le meilleur médecin. Le moteur de recherche tente de changer cela, à commencer par la santé mentale, comme l’explique Numerama.

>> A lire aussi : Journée mondiale de la santé: « Dépression : parlons-en », une campagne pour sensibiliser aux réalités de la maladie

Une ONG américaine, National Alliance on Mental Illness, a convaincu le géant du Web d’afficher un test clinique pour détecter des symptômes liés à la dépression.

Neuf questions pour déterminer si vous avez besoin de consulter un médecin

L’association a, en effet, constaté que le manque d’information et - plus encore - la désinformation pouvaient mettre certains patients atteints de dépression en danger. L’ONG considère que seulement 50 % des personnes souffrant de dépression suivent un traitement ou prennent en charge leur maladie.

>> A lire aussi : Dépression: La piste de causes génétiques se précise

Désormais, lorsqu’un utilisateur américain cherche « dépression » sur Google, il tombe sur un formulaire de dépistage rapide appelé « PHQ-9 ». Cliniquement validé, le test composé de neuf questions tente de savoir si l’internaute concerné doit consulter un médecin. Le géant du Web a tenu à rassurer ses utilisateurs : toutes les données récoltées lors de ce test sont confidentielles.