Passation de pouvoirs: Christine Boutin a (encore) tweeté trop vite

RESEAUX SOCIAUX La présidente du Parti chrétien démocrate a affirmé que la messe, diffusée le dimanche sur France 2, serait remplacée cette semaine par la passation de pouvoirs entre François Hollande et Emmanuel Macron. Ce qui n’est pas tout à fait la vérité…

T.C.

— 

Christine Boutin est une nouvelle fois la cible des internautes.
Christine Boutin est une nouvelle fois la cible des internautes. — Valery Hache afp.com
  • Christine Boutin a affirmé ce vendredi sur Twitter que la messe, diffusée sur France 2, serait remplacée cette semaine par la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron.
  • L’émission Le Jour du Seigneur n’est pas annulée, mais avancée d’une heure.
  • L’ancienne ministre fait depuis l’objet de moqueries sur Twitter.

Une fois de plus, Christine Boutin est la risée d’Internet. La dernière fois, c’était après avoir assimilé le score d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle à « 666 », le chiffre du diable. Avant cela, elle avait annoncé la mort de Jacques Chirac, sans complexe. Cette fois, la présidente du Parti chrétien démocrate se prend une volée de bois vert sur les réseaux sociaux pour avoir publié, sur Twitter, plusieurs messages au sujet de la passation de pouvoirs entre François Hollande et Emmanuel Macron.

L’ancienne ministre du Logement déplore que l’événement soit diffusé à la télévision publique, à l’horaire habituel de la messe, et sous-entend que c’est la faute du nouveau président de la République.

>> A lire aussi : VIDEO. «Mort de #Chirac». Moquée pour son tweet, Christine Boutin se justifie et assume

Pourtant, le compte Twitter officiel du Jour du Seigneur lui rappelle que l’émission n’est pas annulée, mais simplement avancée d’une heure…

D’autres, comme Philippe Gault, rédacteur en chef sur Radio Classique, lui rappelle que ce n’est pas la première fois que la passation de pouvoir a lieu un dimanche.

Mais les tweets de Christine Boutin ont surtout amusé les internautes qui ne se privent pas de se moquer d’elle.