C’est reparti. En plein cœur de la campagne présidentielle, les intox sur la religion, ; et surtout la religion musulmane, reprennent de la vigueur. Un article affirmant que la religion de chaque citoyen sera mentionnée à partir de janvier 2018 sur la carte d’identité a été partagé de nombreuses fois. « C’est décidé, la loi est passée : la religion pratiquée par chaque citoyen français sera inscrite sur sa carte nationale d’identité ainsi que sur d’autres documents officiels (notamment les passeports) », affirme le site secretnews, repris par plusieurs blogs.

Une fausse information créée par le site secretnews.
Une fausse information créée par le site secretnews. - Capture d'écran

 

Pour appuyer leurs dires, les rédacteurs du site publient une reproduction d’une carte d’identité, sur laquelle figure la mention « religion ». Problème, une telle loi n’a jamais été promulguée en France. Et pour cause : secretnews est un site parodique. Aucun de leurs articles n’est vrai, comme les auteurs du site l’indiquent eux-mêmes : « L’utilisation de noms ou de personnalités ou d’entreprises est ici à but purement satirique. Les opinions ou idées développées sont fausses et ne peuvent être tenues comme authentiques. »

Le Ramadan obligatoire dans les écoles ? C’est faux

Autre intox, celle qui vise la ministre de l’Education. La dernière en date : celle-ci obligerait tous les élèves à suivre le Ramadan à partir de cette année. Et les élèves qui refusent « pourraient se voir exclus des établissements scolaires et interdits de passer les examens ». L’info est là encore fausse. Elle a été inventée par le site parodique belge Nordpresse

Le site parodique Nordpresse vvise une ministre de l'Education.
Le site parodique Nordpresse vvise une ministre de l'Education. - capture d'écran

Plusieurs éléments dans cet article parodique doivent metttre la puce à l’oreille du lecteur : le prétendu « Exécutif des Musulmans de France et de Belgique », dont une réaction est citée, n’existe pas. L’auteur de l’article joue sur la proximité avec L’Exécutif des Musulmans de Belgique, une instance bien réelle, chargée de la gestion temporelle de ce culte. Quant à la ministre de l’Education qui aurait pris une telle mesure, son nom n’apparaît pas une seule fois dans l’article. 


20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.