Paris: Un couple interdit d’allaiter leur bébé dans un commissariat, tollé sur la Toile

POLÉMIQUE Un père et une mère venus faire une procuration dans un commissariat du 2e arrondissement de Paris n’ont pas été autorisés à nourrir leur nourrisson en public. Indignation sur les réseaux sociaux et à la Mairie…

Marie de Fournas

— 

Illustration: allaitement maternel.

Illustration: allaitement maternel. — ALFREDO ESTRELLA / AFP

« On vient de nous refuser l’entrée au commissariat central de Paris pour cause… d’allaitement. J’hallucine », écrit sur Facebook Nicolas Danet. L’incident s’est déroulé lundi 10 avril dans un commissariat du 2ème arrondissement de Paris. Nicolas et sa femme se rendent sur place avec leur bébé afin d’y effectuer une procuration pour les élections présidentielles. Alors qu’ils attendent, leur nourrisson de deux mois se met à pleurer. Sophie, sa mère, demande alors à deux policiers si elle peut accéder à une salle pour allaiter son enfant.

>> A lire aussi. Allaitement: «Il y a trop peu de relais d'information pour accompagner les jeunes mères»

« Il est hors de question que vous allaitiez en public ! Vous n’allez pas imposer ça aux gens. », lui aurait alors répondu sur un « ton hostile » le policier. La jeune maman qui raconte sa mésaventure sur internet, explique qu’elle insiste en promettant d’allaiter « très discrètement grâce à une pièce de tissu, un lange », qui sert à cacher sa poitrine. Rien ne fera changer le policier d’avis et le couple de trentenaire sera contraint de partir sans avoir fait de procuration.

Les parents ont décidé de lancer une pétition sur Change.org afin de faire respecter le droit à l’allaitement dans les lieux de la République. Massivement partagé sur Facebook, l’appel des parents a déjà reçu plus de 12.300 soutiens.

La Mairie se dit « outrée »

Informé de l’incident, le maire Jacques Boutault s’est dit « outré ». Interviewé par 20 Minutes, il a rappelé que l’allaitement était « naturel » et que l’interdire était « une atteinte à la liberté individuelle et à la liberté des femmes ». La mairie a ensuite contacté la commissaire en chef, elle aussi choquée de l’attitude des deux policiers qui auraient décidé seuls de cette interdiction.

La commissaire devait appeler aujourd’hui les parents afin de leur permettre de faire leur procuration sans encombre. Du côté de la mairie du 2 ème arrondissement, on a assuré à 20 Minutes que suite à cet incident, « une réunion publique ou un événement autour de l’allaitement » serait organisé prochainement afin de rappeler qu’il s’agit « d’une liberté ».