Disquaire Day: Le futur de la techno regarde dans le rétro

HIGH TECH Ressuscitant parfois des marques ou des appareils du passé, les équipements au design vintage répondent à une demande grandissante des 20-50 ans en quête de réassurance mais aussi de produits authentiques...

Christophe Séfrin

— 

En rééditant son PEN-F, Olympus associe passé et présent dans un hybride particulièrement réussi.
En rééditant son PEN-F, Olympus associe passé et présent dans un hybride particulièrement réussi. — OLYMPUS

Back to the future rime avec rétro… viseur ! Alors que ce samedi voit célébrer le Disquaire Day avec la présentation de centaines de vinyles inédits et d'artistes en concert, la high-tech, qui ne cesse par ailleurs d’innover et de repousser les frontières de l’imaginaire, adore revenir de temps à autre sur son passé.

>> A lire aussi : La nostalgie développe les ventes d'appareil photos hybrides

Créations au look vintage et entretien d’une mode néo-rétro se connectent à l’appétence du public pour les objets d’une époque pas forcément si lointaine. La renaissance de la marque Schneider, avec une gamme de produits baptisée « Feeling’s » répond à ce que Philippe Samuel, le PGD du groupe Admea et propriétaire de Schneider, appelle un « besoin de réassurance du public ».

La marque française Schneider vient de renaître avec, notamment, une gamme de téléviseurs Full HD au design rétro.
La marque française Schneider vient de renaître avec, notamment, une gamme de téléviseurs Full HD au design rétro. - SCHNEIDER

 

« On a été traités de fous lorsque nous avons racheté cette marque à Philips. Les gens du métier ont trouvé notre initiative carrément gonflée. Or, Schneider bénéficie d’un taux de notoriété de 83 % auprès du public » confie Philippe Samuel à 20 Minutes. Quant au design vintage des produits Schneider, « celui-ci nous est venu naturellement. Nous avons voulu créer un univers autour du vintage, du téléviseur à la microchaîne, en passant par la tour de son ».

Du bon son, avec une esthétique particulière

Le son, c’est notamment le credo de RétroFutur. La boutique parisienne s’est entre autres fait une spécialité de la vente de beaux objets techno au look rétro autour de l’audio. « Il y a un fort intérêt pour les produits neufs inspirés du vintage, avec un retour aux matériaux nobles comme le bois ou le cuir qui sont un peu intemporels », note Vincent, co-fondateur de RétroFutur. Du coup, selon lui, « les gens réinvestissent pour avoir des objets qui fonctionnent bien et avec une esthétique particulière ». Exemples avec le petit bureau sonore LP 160 de La Boîte Concept, l’enceinte portative Helsinki de la marque Vifa, ou encore les radios de la marque Roberts, voire les enceintes Marshall.

>> A lire aussi : Meuble enceinte LP 160: L’excellence audio française fait salon

« Ce que recherchent nos clients, c’est du très bon son, mais aussi une esthétique », précise Vincent. Les grandes marque l’ont bien compris et surfent sur l’engouement. Dans quelques semaine, Technics et Sony lanceront leur platine vinyle.

La platine vinyle PS-HX500 de Sony est attendue au printemps 2016.
La platine vinyle PS-HX500 de Sony est attendue au printemps 2016. - SONY

 

La première ne sera autre que la réédition de la célèbre SL-1200. La seconde (PS-HX500) s’affirmera avec un look intemporel mais sera aussi capable de numériser les vinyles en fichiers audio Hi-Rés.

Le 3310 de Nokia, must have en téléphonie !

Tirer sur le fil du passé en regardant le présent et l’avenir semble donc un créneau porteur. A 32 ans, Xavier Barthélemy a même choisi d’associer la mémoire du son aux dernières technologies. Son truc : transformer de vieux postes TSF en radios Bluetooth dernier cri. Sous la marque Charlestine créée il y a tout juste un an, Xavier redonne ainsi vie aux transistors de nos grands-parents.

La marque Charlestine's restaure et métamorphose de vieux postes TST en enceintes Bluetooth dernier cri.
La marque Charlestine's restaure et métamorphose de vieux postes TST en enceintes Bluetooth dernier cri. - CHARLESTINE'S

 

« Ce sont des postes radio que je vais chiner dans les brocantes ou auprès des collectionneurs. Je restaure l’extérieur des appareils et en transforme l’intérieur en insérant un amplificateur, un module Bluetooth et un haut-parleur de 20 cm ». Sans fil et lestée de 50 watts RMS de puissance, la radio de grand mamy dépote ! Sacrilège ? « Je ne m’attaque qu’à des postes qui ne sont plus fonctionnels et à ma grande surprise, les collectionneurs que je rencontre apprécient ma démarche », rassure Xavier Barthélemy. Budget : de 450 euros (si on lui fournit le poste à métamorphoser) à 690 euros.

Pour 80 euros, il est possible se s'offrir la star des mobiles des années 2000, le Nokia 3310.
Pour 80 euros, il est possible se s'offrir la star des mobiles des années 2000, le Nokia 3310. - NOKIA

 

Faire du neuf avec du vieux, c’est aussi le parti pris de Lekki. La marque « Back to Basics » remasterise les vieux Nokia 3310 en les repeignant et en les reconditionnant. Une bonne idée de cadeau moyennant 80 euros. Oubliez l’ iPhone SE, le Samsung Galaxy S7 ou le Huawei P9, le must du chic, c’est bel et bien THE mobile des années 2000 !

Objectif: photo rétro

Avec celui de la musique, le monde de la photo reste sans doute l’un des plus impactés par l’actuel attrait pour le vintage. A l'instar de Canon avec son compact expert G9 X, Olympus a revisité les codes d’hier pour son nouveau Pen-F. « Nous avons repris l’essence du design original de 1963, avec une attention sur les détails, des clins d’œil au passé comme avec le bouton ON/OFF ou la molette en façade qui invite à la créativité », décrit Arnaud Pézeron, directeur marketing d’Olympus France. Et l’appareil est truffé de filtres permettant d’offrir à ses prises de vue un look oldstyle. Ce créneau, la marque de photo Lomography l’a elle embrassé dès son origine avec ses appareils argentines au style ancien.

Lomography entre passé et présent avec ses appareils photo instantanés au design oldstyle.
Lomography entre passé et présent avec ses appareils photo instantanés au design oldstyle. - LOMOGRAPHY

 

« On l’entend en boutique : les gens sont lassés de conserver leurs photos sur leur disque dur et veulent retrouver la matière, le tirage papier instantané », note Morgane Stampfer, porte-parole de Lomography en France. Témoin de l’engouement du public pour la photo néo-rétro, la marque vient juste de lever 680.000 dollars sur la plateforme de financement participatif Kickstarter pour la fabrication de son futur objectif Daguerréotype Achromat Art Lens. Cette optique en laiton (disponible en aout) s’inspire de l’Achromat, l’objectif imaginé par Charles Chevallier et associé à l’appareil daguerréotype de Louis Daguerre en… 1839 ! Pour boucler la boucle rétro, le site Des Clics Photos propose même la location d’appareils photo Polaroïd et la vente de pellicules instantanées. Comptez une petite centaine d’euros quand même, frais de retour compris… Mais rien de tel pour ambiancer un mariage ou une petite fête entre amis.


Les jeunes en quête d’un passé fantasmé

(Ré) concillier le passé le présent paie, donc. Et le phénomène vintage est loin de simplement intéresser les inoxydables nostalgiques. « Le mouvement est transgénérationnel et touche beaucoup les 20-50 ans », constate Laurent Journo, fondateur du Salon du Vintage à Paris dont la prochaine édition se tiendra du 3 au 5 juin.

Les enceintes Marshall cultivent le design historique hérité des amplis de scène de la marque.
Les enceintes Marshall cultivent le design historique hérité des amplis de scène de la marque. - MARSHALL

 

« Il y a parmi nos clients des jeunes qui trouvent la photo instantanée chouette ou qui ont retrouvé le vieil appareil photo argentine de leurs parents et veulent l’utiliser », précise pour sa part Morgane Stampfer chez Lomography. Mode et authentique, le vintage n’en n’est pas à son premier coup d’essai. Il y a peu, les boombox des années 1980 étaient déjà revenues en force. Mais le mouvement tend à prendre de l’importance, notamment auprès des jeunes.

« Pour la nouvelle génération, il y a la recherche du passé fantasmé de ses parents, analyse Laurent Journo. Comme c’était mieux avant, on achète par exemple des vinyles pour accéder au passé fantasmé des anciens ». « Face à l’accélération technologique, estime de son côté Xavier Barthélemy, le fondateur de Charlestine, les gens ont besoin de revenir aux basses plutôt que de se demander pourquoi réinventer des millions de choses qui fonctionnent très bien. » Allez, on ressort les VHS du placard!