Le magnat Elon Musk subventionne 37 projets contre les dangers de l’intelligence artificielle

MECENAT Le PDG des voitures électriques Tesla a débloqué 10 millions dollars, en janvier, sur cette thématique. Une partie de cette somme vient d’être investie dans des projets concrets…

20 Minutes avec AFP

— 

Le PDG de Tesla Motors, Elon Musk, lors d'une conférence de presse au Capitole du Nevada, à Carson City, le 4 septembre 2014
Le PDG de Tesla Motors, Elon Musk, lors d'une conférence de presse au Capitole du Nevada, à Carson City, le 4 septembre 2014 — Max Whittaker Getty Images

Elon Musk veut rendre l’intelligence artificielle (IA) plus sûre et plus fiable. Et pour ça, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Tesla et de Space X vient de répartir plusieurs millions de dollars entre 37 projets de recherches destinés à prévenir les risques liés à l’IA.

37 projets sélectionnés parmi 300 candidats

La démarche a été initiée en janvier, rappelle Le Monde sur son blog Pixel. Elon Musk avait alors attribué 10 millions de dollars, soit 9 millions d’euros, au Future of Life Institute (FLI). Une partie de cette somme vient d’être redistribuée dans ces 37 projets choisis parmi 300 candidats. Dans la liste, figurent des équipes de recherche de prestigieuses universités comme Oxford, ou les Californiennes Berkeley et Standford.

Dans les 37 projets, certains visent à développer des techniques pour que les systèmes d’IA intègrent les préférences des humains en observant notre comportement, détaille Le Monde. D’autres s’attellent à ce que les programmes superintelligents restent alignés avec des valeurs humaines. D’autres encore veulent rendre les IA capables d’expliquer leurs décisions aux humains…

Une course entre le pouvoir de la technologie et le bon sens avec lequel on le gère

« Il existe une course entre le pouvoir grandissant de la technologie et le bon sens avec lequel on la gère, explique Max Tegmark, le président du FLI, à Bloomberg. Jusqu’ici, tous les investissements ont eu pour objectif de rendre les systèmes plus intelligents, c’est la première fois qu’il y a un investissement sur l’autre aspect. »