Google Glass: Vers une nouvelle génération de lunettes connectées?

HIGH TECH Ces Google Glass 2 se tournerait davantage vers le grand public en intégrant sa technologie à des modèles de marque connues comme Ray Ban....

20 Minutes avec agence

— 

Gros plan sur les Google Glass, testées comme guide hi-tech pour l'exposition Niki de Saint Phalle à Paris
Gros plan sur les Google Glass, testées comme guide hi-tech pour l'exposition Niki de Saint Phalle à Paris — Joël Saget AFP

Après la suspension de la commercialisation des Google Glass en début d'année, le géant américain faisait l'autruche et avait choisi de ne donner aucun signe de vie de son objet connecté qui avait fortement déçu.

Déjà un prototype avancé

Mais Le Journal du Geek croit, lui, avoir décelé le signe évident d'un retour en force de ces lunettes intelligentes version Google. La preuve? L'envoi d'un appareil smart BLE (Bluetooth Low Energy) au FCC (Commission fédérale des communications) afin d'en valider l'utilisation sur le sol américain.

Derrière l'A4R-CAP1, nom de code du produit, se cacherait le futur produit portable de Google, soit les lunettes connectées ou prototype avancé. Et l'interface du produit, telle que le FCC la diffuse dans ses documents, ressemble beaucoup à celle des cartes Glass. Voilà pour la partie technologique. 

Un partenariat avec Oakley et Ray-Ban

Mais une autre information ressort de la signature, en mars 2015, d'un partenariat entre le géant de Mountain View et Luxottica, la marque qui commercialise notamment les marques Oakley et Ray-Ban. Orientées Geek et qualifiées de «peu seyantes», ces Google Glass 2 se tournerait donc, cette fois, davantage vers le grand public en intégrant sa technologie à des modèles de marque connues.

Non, Google Glass n'est pas mort

D'ailleurs, lors d'une récente réunion de la société italienne à Milan, Massimo Vian, le PDG de Luxottica, a même évoqué le sujet, rapport le Wall Street Journal. Google s'est contenté de confirmer en restant vague: «L'équipe est en train de construire le futur du produit». Et Tony Fadell, ancien ingénieur d'Apple considéré comme le père de l'iPod, dirigerait ainsi la division dédiée aux Google Glass de deuxième génération.

Si la stratégie était confirmée, on pourrait ici l'assimiler à celle d'Apple qui s'est tourné vers la mode, le luxe et le design avant de lancer son Apple Watch.