Gros plan sur les Google Glass, testées comme guide hi-tech pour l'exposition Niki de Saint Phalle à Paris
Gros plan sur les Google Glass, testées comme guide hi-tech pour l'exposition Niki de Saint Phalle à Paris - Joël Saget AFP

Le futur est mort, vive le futur. La commercialisation des lunettes Google Glass, vendues jusqu'à présent 1.500 dollars dans le cadre du programme «explorateurs», va être interrompue. «Le 19 janvier (lundi) sera le dernier jour pour obtenir Glass», écrit Google. Qui promet toutefois de futurs modèles à une date non précisée.

Google fait tourner la «spin machine» à plein pour expliquer qu'il ne s'agit pas d'un échec mais simplement de la seconde phase du développement. C'est oublier un peu vite qu'il avait promis une sortie grand public pour la fin 2013.

Le père de l'iPod en sauveur?

L'équipe de Glass quitte le laboratoire Google X et sera désormais placée sous la responsabilité de Tony Fadell, le «père de l'iPod» qui a rejoint Google lors du rachat du fabricant de thermostats intelligents Nest.

Sa mission ne sera pas facile. Il devra non seulement rendre les lunettes plus glamours mais surtout prouver qu'elles peuvent être utiles sans menacer notre vie privée. Il y a du boulot.

Mots-clés :