Publicités: Google, Microsoft ou Amazon se paient Adblock Plus

WEB Google, Microsoft ou Amazon ont désormais le pouvoir de passer outre le filtre de blocage de pubs...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de l'américain Google
Le logo de l'américain Google — Damien Meyer AFP

Alors qu'il y a quelques mois à peine, les acteurs de la publicité pensaient à des actions en justice contre la multiplication des logiciels bloqueurs de réclames, les Français assuraient, sans surprise, être dérangés par cette publicité sur le Net. Mais seuls 50% d'entre eux étaient prêts à payer pour s'en débarrasser.

Ils pourraient bientôt vouloir plus facilement mettre la main à la poche. Car les 5 millions de Français utilisateurs d'Ablock Plus (selon le rapport de septembre 2014 de PageFair et Adobe) devraient être davantage dérangés. Car Eyeo, l'éditeur du célèbre et efficace Adblock, leader du domaine, vient d'autoriser Google, Microsoft et Amazon à passer outre ses blocages. Cela moyennant une confortable contrepartie financière, selon le Financial Times qui voit son information relayée par nombre de sites spécialisés high-tech.

>> A lire aussi: Google lance Contributor, son adblock participatif

Un avantage financé au cas par cas

Le montant de la transaction ne devrait pas franchir les frontières de la Silicon Valley, et le passe-droit aurait été négocié au cas par cas. Le site ZDnet affirme, lui, qu'une entreprise interrogée par le Financial Times a déclaré que la somme atteignait dans son cas 30% des recettes publicitaires supplémentaires dégagées du fait de l'absence de blocage. 

Pour rappel, l'outil Adblock Plus intègre depuis 2011 une liste blanche autorisant les publicités jugées «acceptables», et renvoyant aux vestiaires les plus «intrusives». Une liste régulièrement mise à jour et répondant à des critères précis. Sauf qu'Eyeo a récemment choisi de faire tomber les barrières: si le passage sur liste blanche est gratuit pour les petits éditeurs, l'opération est simplement facturée aux grands groupes. Reste que, selon Clubic.com citant Tim Shumacher d'Eyeo, payer ne garantit pas l'affichage des pubs: «C'est toujours la communauté qui a le dernier mot et vérifie que les publicités sont conformes à la politique publicité acceptable d'Adblock Plus».