Slingshot: Facebook lance son app pour concurrencer Snapchat

APPLICATION Elle permet d'envoyer des photos et des vidéos éphémères...

Philippe Berry

— 

L'app Slingshot, de Facebook, permet d'envoyer des photos et des vidéos éphémères.
L'app Slingshot, de Facebook, permet d'envoyer des photos et des vidéos éphémères. — Facebook

Une semaine tout juste après l'avoir mise en ligne par erreur, Facebook a officiellement lancé Slingshot, mardi. Disponible sur iOS et Android, aux Etats-Unis dans un premier temps, l'app permet d'envoyer à ses amis des photos et des vidéos qui s'autodétruisent après quelques secondes.

Concurrent de Snapchat, Slingshot propose une variante: pour pouvoir ouvrir le «shot» reçu, il faut en renvoyer un. Facebook espère ainsi booster le nombre de «créateurs» de contenus et favoriser les échanges à double sens. Le revers de la médaille, c'est que les utilisateurs pourraient vite se lasser d'une app les obligeant à envoyer un message pour visionner ceux qu'ils ont reçus.

Les apps de Facebook à la peine

Slingshot est la seconde création maison de l'équipe Creative Labs, après Paper, lancé en janvier. Sur mobile, Mark Zuckerberg mise sur de multiples apps spécialisées pour éviter que Facebook ne devienne un portail fourre-tout comme sur PC/Mac.

Le problème, c'est qu'il faut convaincre les utilisateurs de les télécharger. Les apps Poke et Camera ont fait un flop et ont été rangées au placard. Malgré de bonnes critiques, Paper, de son côté, n'a pas vraiment décollé. Pour l'instant, Facebook se contente de jouer les suiveurs et doit affronter des concurrents déjà bien installés: Snapchat ne dévoile pas ses chiffres mais aurait au moins 26 millions d'utilisateurs actifs mensuels, selon une étude de Pew.