Essai Audi RS 3 Sportback: Le bonheur est dans le diff

Auto « Diff » pour « différentiel », la pièce qui a le plus évolué dans la nouvelle Audi RS3. De quoi lui offrir encore plus de personnalité. Explications

Stéphane Lémeret
— 
Audi RS3 Sportback
Lancer le diaporama
Audi RS3 Sportback — DR

En 2021, l’Audi RS 3 Sportback a fêté ses 10 ans avec la sortie d’une 3e génération. Sous le capot, le 5 cylindres turbo qui a toujours fait le charme de ce modèle a été préservé, envers et contre… tous ceux qui veulent la peau des mécaniques de caractère. En cette période d’électrification à tout va, ce conservatisme fait plaisir aux passionnés !

Audi RS3 Sportback
Audi RS3 Sportback - DR

Pour le plaisir des oreilles…

En 10 ans, cette cathédrale mécanique de 2,5 litres de cylindrée a bien sûr évolué pour respecter les normes d’émission mais elle a surtout gagné en puissance, pour atteindre les 400 chevaux en 2017. Cette puissance demeure inchangée mais elle arrive plus tôt dans les tours, à 5.600 tr/min, tandis que le couple a été augmenté de 20 Nm. Résultat : sur l’exercice du 0 à 100 km/h, elle trône maintenant en haut de son segment en l’exécutant en 3,8 secondes.

Audi RS3 Sportback
Audi RS3 Sportback - DR

En optant pour le pack RS Dynamic, elle peut même pointer à 290 km/h. Dès lors, a-t-on vraiment besoin de vous expliquer qu’elle « bombarde » !? Dès 2.250 tr/min, la poussée est extraordinaire et la sonorité orgasmique ! Même avec tous les filtres de dépollution, Audi a réussi à préserver le son si mélodieux du 5 cylindres. On adore ! Et côté comportement, il y a un fameux changement…

Audi RS3 Sportback
Audi RS3 Sportback - DR

Quand allemand rime avec amusant

Il va de soi que la RS 3, avec autant de puissance, est toujours équipée du système de transmission intégrale Quattro, bien connu chez Audi. Oui, mais avec une nouveauté technique cachée sur le train arrière nommée « Torque splitter ». En français, il s’agit d’un répartiteur capable de faire varier le couple entre les deux roues arrière. En conduite dynamique, la priorité est donnée à la roue extérieure au virage, afin que le train arrière puisse pivoter plus facilement. Avec ce passe-passe technique, Audi a même décidé de créer un mode « drift » permettant de faire des dérapages contrôlés. Le constructeur recommande de ne l’utiliser que sur piste mais si l’on reste raisonnable, l’utiliser sur route permet de bénéficier d’un comportement encore plus amusant et efficace.

Audi RS3 Sportback
Audi RS3 Sportback - DR

Car dans ce cas, la puissance peut n’être envoyée que sur une seule des roues arrière afin d’offrir des sensations comparables à celles d’une voiture à roues arrière motrices (propulsion). Nous avons éprouvé ce système sur les routes (mouillées) du Mont-Ventoux et la RS3 est diabolique dans ces conditions : à se demander quelle voiture de série pourrait se révéler plus efficace sur un tel parcours !

Audi RS3 Sportback
Audi RS3 Sportback - DR

Précisons que notre exemplaire d’essai bénéficiait de l’amortissement adaptatif disponible pour la 1ère fois sur la RS 3. Verdict ? Le confort est remarquable mais il faudra l’ajouter à une facture déjà salée de 69.900 €, ainsi qu'au malus de… 21.966 €.

L’Audi RS 3 Sportback en quelques chiffres

  • Moteur : 5 cyl, essence ; 2.480 cm3 ; 400ch - 500 Nm
  • Transmission : aux quatre roues
  • Boîte : auto 7 rapports
  • L/l/h (mm) : 4.389/1.851/1.436
  • Poids à vide (kg) : 1.380
  • Volume du coffre (l) : 282
  • Réservoir (l) : 55
  • 0 à 100 km/h (sec.) : 3,8
  • V-max (km/h) : 250 (290 en option)
  • Conso. mixte (l/100 km): 8,3
  • CO2 (g/km) : 190
  • Prix (€) : à partir de 69.900