Un pas en arrière pour Tesla

Auto Alors que la version Beta de son logiciel de conduite autonome était testée par ses clients, Tesla a décidé de la retirer quelques heures à peine après sa mise en service.

Stéphane Lémeret
— 
Tesla
Tesla — DR

Appelée FSD (pour Full Self Driving), la dernière version beta (FSD 10.3) du logiciel de conduite autonome de Tesla vient d’être désactivée, car le constructeur a détecté des anomalies telles que des freinages d'urgence sans explication apparente.

Pour des raisons de sécurité, le constructeur Californien a donc décidé de suspendre temporairement les essais effectués par ses propres clients, et ce alors qu’il est visé par une enquête de la NHTSA (l’agence fédérale américaine de la sécurité routière), concernant des incidents survenus entre des Tesla qui utilisaient l’Autopilot. Depuis ses débuts, la marque a pour habitude de faire tester des versions beta de ses nouveaux logiciels par les propriétaires, qui communiquent leurs impressions. Une façon de procéder unique dans le monde automobile.

Retiré moins de 24 heures après sa mise en service, le FSD a toutefois été réactivé quelques jours plus tard après avoir été corrigé.