Les voitures radars privées rapporteraient près de 200.000 € chacune à l’Etat

JACKPOT 223 voitures radars privées devraient circuler sur nos routes d’ici la fin de l’année

20 Minutes avec agence

— 

Le boulevard périphérique parisien. (illustration)
Le boulevard périphérique parisien. (illustration) — MARIO FOURMY/SIPA

Leur nombre ne fait qu’augmenter. 223 voitures radars privées devraient circuler sur le territoire d’ici la fin de l’année, alors qu’elles n’étaient que 40 en 2020. Selon un calcul de la Ligue de Défense des Conducteurs, ces véhicules rapporteraient gros à l’Etat.

En effet, l’association a démontré que chaque voiture radar privée permettrait à l’Etat d’obtenir un bénéfice net de 194.000 €. Pour effectuer son calcul, la Ligue de Défense des Conducteurs s’est basée sur les 1.334.276 contraventions dressées par les voitures radars en 2019.

450 voitures radars privées à terme

Le chiffre d’affaires annuel d’une voiture radar conduite par un représentant des forces de l’ordre s’élèverait à 12.600 €. Le véhicule circulerait en moyenne 72 minutes par jour et engendrerait 0,46 PV par heure. Les chauffeurs salariés employés par des entreprises privées rouleraient quant à eux 5h30 par jour pour une moyenne de 2,09 contraventions par heure.

L’association a estimé qu’un PV rapportait en moyenne 62,50 € à l’État et a donc fait le calcul : les voitures radars privées généreraient chacune un chiffre d’affaires annuel de 262.200 €, soit 10,5 millions pour 40 véhicules.

Fin 2021, les 223 véhicules privés dotés d’un radar pourraient rapporter 47 millions d’euros. A terme, le parc doit être porté à 450 voitures. Ce qui représenterait 118 millions de chiffre d’affaires annuel.