Lyon : Bientôt des amendes en cas d'infraction sur les nouvelles voies de covoiturage

RADARS Des voies de covoiturage ont été mises en place à Lyon sur la M6 et la M7 en décembre. Les contrôles, pédagogiques pour l’heure, donneront lieu à des amendes dès le 18 janvier en cas de non-respect de la réglementation

Elisa Frisullo

— 

Une voie de covoiturage mise en place récemment sur la M7 à Lyon.
Une voie de covoiturage mise en place récemment sur la M7 à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes

Ceux qui empruntent les M6 et M7 au quotidien à Lyon commencent à s’y faire. Mais pour les usagers occasionnels, le dispositif n’est pas encore bien connu ni bien compris. Pourtant, dès la semaine prochaine, les infractions commises sur ces portions de route seront verbalisées. La police lyonnaise a en effet annoncé ce jeudi qu’à compter du 18 janvier, les contrôles menés sur les nouvelles voies de covoiturage, en place sur les M6 et M7 depuis le 21 décembre, pourront donner lieu à des amendes de 135 euros. Autant bien maîtriser d’ici là les quelques règles de circulation qui pourront vous éviter un PV.

Ces deux voies sont en place sur la M6 (ancien A6), au nord, entre l’échangeur de La Garde (Dardilly, sortie n°33) et celui du Valvert (Tassin-la-Demi-Lune, sortie n°36). La voie de la M7 est opérationnelle, au sud, entre l’échangeur de Pierre-Bénite et celui de Confluence. Pour être autorisé à circuler sur ces voies, il faut être au moins deux dans le véhicule ou sur la moto ou être muni d’une vignette Crit’Air 0. Les taxis et la ligne de bus express 15E, reliant Irigny à Bellecour, peuvent aussi l’emprunter.

Opérationnelles en semaine

Ces voies de covoiturage, destinées à réduire le nombre de voitures en circulation, à abaisser la pollution atmosphérique, et à diminuer le bruit autour de ces routes, selon la Métropole de Lyon, doivent être respectées en semaine, du dimanche soir minuit au vendredi soir, minuit. Le week-end, ces voies de gauche peuvent être empruntées par tous, ainsi qu’en cas d’accident sur les deux autres voies. Pour être certains de ne pas être en infraction, il suffit de vérifier si le losange lumineux installé pour signaler la voie est allumé ou éteint.

Depuis le lancement de ce dispositif, des radars ont été installés le long des voies. « Ils comptent le nombre de personnes dans les véhicules et recueillent la plaque d’immatriculation des véhicules afin de déterminer s’ils sont classés Crit’Air 0 », ajoute la Métropole de Lyon. Mais pour le moment, ces engins ne verbalisent pas. Ils doivent d’abord être homologués par le ministère de l’Intérieur. En revanche, les policiers qui contrôlaient jusqu’alors de manière pédagogique vont pouvoir délivrer des PV. En cas d’infraction, le contrevenant s’exposera à une amende de 135 euros.