Près d'un tiers des Français envisagent d'acheter une voiture électrique

AUTO Le manque de bornes de recharge est un des freins à l'achat

20 Minutes avec agence

— 

Un logo de recharge de voiture électrique.
Un logo de recharge de voiture électrique. — Pixabay

Les Français seraient prêts à sauter le pas en matière de véhicule électrique. Une étude Ipsos* réalisée pour le fabricant de bornes de recharge EVBox et rapportée par BFMTV révèle en effet que 31 % d’entre eux envisagent d’acheter une voiture électrique ou hybride rechargeable.

Les experts du secteur avaient déjà relevé il y a quelques semaines que les ventes de ces deux types d’automobiles avaient augmenté de 219 % en juillet et en août par rapport à la même période l’année dernière. Corinne Frasson, la directrice de la filiale française d’EVBox explique en partie ce récent engouement par une « volonté d’agir pour préserver l’environnement ». Pour elle, le confinement et ses conséquences sur la circulation pourraient donner envie à la population de retrouver « une ville propre et silencieuse ».

Encore des freins à l’achat

Ces préoccupations tranchent néanmoins avec l’explosion du nombre de SUV vendus dernièrement sur le territoire. En septembre, ces véhicules représentaient en effet 41 % du marché du neuf, un record. L’étude dévoile également les deux principales raisons qui freinent encore les ardeurs des Français en la matière. 52 % d’entre eux craignent ainsi de ne pas pouvoir recharger leur automobile à leur guise, même si le gouvernement a annoncé vouloir atteindre 100.000 bornes publiques fin 2021.

Le coût de ce type de véhicules rendrait aussi les Français plus frileux. Afin de démocratiser l’accès aux voitures électriques, l’entreprise Tesla, l’un des leaders du secteur, a promis qu’elle parviendrait à passer en dessous de la barre des 25.000 dollars d’ici à trois ans.
 

*Enquête réalisée du 3 au 15 juillet 2020 auprès de 3.600 citoyens de Belgique, France, Pays-Bas, Norvège et du Royaume-Uni.