Accidents: Bientôt des « boîtes noires » obligatoires dans les voitures ?

SECURITE Le Parlement européen envisage d’imposer l’installation d’enregistreurs de données à bord des voitures neuves. Un dispositif qui rappelle les fameuses « boîtes noires » dans les avions

20 Minutes avec agence

— 

Tableau de bord d'une voiture (illustration).
Tableau de bord d'une voiture (illustration). — DRAHOSLAV RAMIK/ISIFA/SIPA

Les « boîtes noires » dans les voitures, c’est peut-être pour bientôt. Les véhicules neufs pourraient prochainement être équipés d’enregistreurs de données, afin d’analyser plus facilement les causes et les circonstances d’un accident, rapporte BFM TV ce mercredi 27 mars.

L’idée a refait surface au Parlement européen, alors que les députés planchent actuellement sur les différents équipements de sécurité qui deviendront obligatoires dans les véhicules neufs.

Des questions de confidentialité

« Tous les véhicules seront équipés d’enregistreurs de données d’événements qui enregistreront les données critiques relatives aux accidents, quelques secondes avant qu’ils ne se produisent. Ils fourniront des informations cruciales pour l’analyse et la réduction des accidents », indique le Parlement européen dans un communiqué.

Ce dispositif soulève d’importantes questions concernant la protection de la vie privée et des données personnelles. Le Parlement devra déterminer quels types de données seront concernés : son, vidéo, comportement du véhicule… Les députés devront également se pencher sur la question sensible de la confidentialité des données récoltées et sur leur durée de conservation.

Dès 2022 pour les nouveaux modèle ?

Les futurs enregistreurs pourraient s’inspirer des dashcams, ces caméras embarquées à l’intérieur des véhicules. A la différence que ces dashcams relèvent d’un usage volontaire de la part de l’automobiliste.

Selon BFMTV, l’obligation d’équiper les véhicules pourrait être effective dès 2022 pour les nouveaux modèles, et dès 2024 pour les voitures neuves d’un modèle déjà commercialisé.