JO 2014: Grande première pour un médaillé à Sotchi... Le fondeur Legkov a été déchu de son titre par le CIO

DOPAGE Le fondeur russe Alexander Legkov a été déchu sur les bases des premières conclusions des auditions de la commission Oswald...

W.P., avec AFP

— 

Alexander Legkov

Alexander Legkov — Heikki Saukkomaa/AP/SIPA

C’est une première pour les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en 2014. Le fondeur russe Alexander Legkov, médaillé d’or sur l’épreuve des 50 kilomètres, est devenu mercredi le premier sportif titré cette année-là et déchu de son titre pour cause de dopage par le Comité international olympique (CIO).

Legkov, également 2e du relais 4x10 km avec la Russie, est privé de tous ses résultats et interdit de participer aux prochaines éditions des jeux Olympiques d’hiver tout comme l’autre fondeur Evgeniy Belov, second Russe dont la sanction a été annoncée mercredi. Le relais russe perd lui aussi sa médaille d’argent.

En décembre 2016, la Fédération internationale de ski (FIS) avait suspendu Legkov et cinq autres skieurs russes dont le nom était cité dans le rapport McLaren, enquête diligentée par l’agence mondiale antidopage, ayant révélé un système de dopage d’Etat, notamment lors des JO de Sotchi.

La France pourrait récupérer l’argent sur le relais

En mai dernier, le Tribunal arbitral du sport avait confirmé cette sanction jusqu’au 31 octobre 2017. Le CIO, qui a mis sur pied une commission présidée par le Suisse Denis Oswald pour faire la lumière sur la réalité du dopage des sportifs dont le nom était cité dans le rapport McLaren, a annoncé dans un communiqué que "d’autres décisions découlant de ces premières auditions seront communiquées dans les prochains jours".

Si le CIO devait réattribuer les médailles, la France prendrait la 2e place du relais 4x10km et la Norvège monterait sur la 3e marche du podium toujours dominé par la Suède.