On savait que ce match amical entre la France et l’Angleterre aurait une portée symbolique bien plus forte que pour n’importe quelle autre rencontre lambda, après les tragiques attentats qui ont frappé l’Angleterre ces dernières semaines. Ce fut le cas.

Après que la Garde Républicaine a entonné Don’t look back in anger du groupe mancunien Oasis et que le public du stade de France a repris en chœur l’hymne anglais God Save The Queen, une minute de silence a été respectée en mémoire des victimes. Côte à côte en tribune, Emmanuel Macron, le président de la République française, et Theresa May, la Première ministre britannique, ont pu assister à un beau moment de cohésion entre deux peuples endeuillés par des attaques terroristes.