Ahmed Dawabcheh, le garçon palestinien rescapé d'une attaque d'extrémistes israéliens le 16 mars 2016.
Ahmed Dawabcheh, le garçon palestinien rescapé d'une attaque d'extrémistes israéliens le 16 mars 2016. - CURTO DE LA TORRE / AFP

Ahmed Dawabcheh, un Palestinien de 5 ans rescapé d'une attaque menée par des extrémistes israéliens, a réalisé son rêve en rencontrant jeudi en Espagne son idole Cristiano Ronaldo et plusieurs autres joueurs du Real Madrid, a annoncé le club madrilène.

Le garçon, dont la famille a été décimée l'été dernier lors de cet incendie criminel, a bénéficié d'une visite guidée au centre d'entraînement du Real, où il a été reçu par la star portugaise, le Gallois Gareth Bale et le Brésilien Marcelo. Les joueurs ont pris la pose avec lui et lui ont offert un maillot et un ballon signés par l'ensemble de l'effectif.

«Visiblement ému, l'enfant a parcouru les installations avant d'assister à l'entraînement de l'équipe première», dirigé par Zinédine Zidane, a écrit le Real dans un communiqué publié sur son site internet.

Real Madrid TV, chaîne de télévision du club, a diffusé des images de la rencontre entre les joueurs et le garçon palestinien, vêtu du maillot dédicacé portant le numéro 7 de Ronaldo et le prénom de l'enfant.

Ahmed s'est rendu dans la foulée au stade Santiago-Bernabeu et a pu se dégourdir les jambes sur la pelouse de cette enceinte mythique.

Ahmed était encore jusqu'à récemment hospitalisé près de Tel-Aviv pour de graves brûlures subies le 31 juillet 2015 dans l'incendie criminel de la maison familiale à Douma, près de Naplouse, en Cisjordanie. Il y a perdu son petit frère de 18 mois et ses parents. La famille avait été surprise dans son sommeil par des engins incendiaires.

Le crime a profondément marqué les esprits et causé un vif émoi international.

Pendant des mois, les Palestiniens, émus par les images du garçonnet revêtu du maillot du Real passé sur ses bandages, ont mené campagne pour que le club madrilène accueille le petit survivant palestinien, ce à quoi le Real s'était engagé en janvier.

Le mois dernier, le grand rival de Ronaldo, Lionel Messi, s'était pour sa part ému de voir un autre enfant arborer une réplique bricolée avec un sac plastique de son maillot bleu et blanc de la sélection argentine. Messi a fait envoyer à ce petit Afghan de cinq ans, Murtaza, un véritable maillot de l'équipe nationale et un autre du FC Barcelone, dédicacés.

Mots-clés :