Les secours lors de l'accident sur le Dakar, le 2 janvier 2016, en Argentine.
Les secours lors de l'accident sur le Dakar, le 2 janvier 2016, en Argentine. - FRANCK FIFE / AFP

Un jeune garçon âgé de 10 ans et son père âgé de 34 ans ont été grièvement blessés au cours du prologue du Dakar 2016, samedi dans la région de Buenos Aires, quand une voiture est sortie de route et est venue les percuter, entraînant l'interruption de la course.

Au total, dix personnes - tous des spectateurs - ont été blessées dans l'accident, les huit autres plus légèrement, selon un dernier bilan communiqué dans la soirée par les organisateurs. «Les moyens conjoints de l'organisation et des forces locales ont pris en charge et évacué quatre blessés, dont deux gravement touchés», écrivent-ils dans un deuxième communiqué. «La gendarmerie a indiqué que six autres personnes plus légèrement touchées avaient été conduites à l'hôpital», ajoutent-ils.

«En situation d'urgence absolue»

L'un des deux blessés graves souffre d'un traumatisme crânien, l'autre d'un traumatisme thoracique, a précisé Etienne Lavigne, directeur du Dakar. Dans un premier temps, il avait fait état de deux personnes «en situation d'urgence absolue, trois en situation d'urgence relative» et cinq blessés légers.

C'est un équipage chinois composé de la pilote Guo Meiling, qui découvrait cette année le Dakar, et du co-pilote Min Liao qui est impliqué dans l'accident. La voiture N.360 a quitté la route et est venue percuter un groupe de spectateurs dans une grande ligne droite, au niveau du kilomètre 6,6 de la spéciale du prologue reliant la capitale argentine à Rosario (346 km), qui en comptait onze.

Les circonstances de l'accident, qui s'est produit à 17h59 locales (21h59 françaises) près d'Arrecifes, petite ville du nord de la province de Buenos Aires, restent à déterminer. Une enquête a été ouverte par les autorités locales et l'équipage chinois doit être prochainement entendu par la police.

Les dix spectateurs blessés ont été transportés dans un premier temps à l'hôpital d'Arrecifes. Puis les deux les plus sérieusement touchés ont été transférés dans la soirée vers un hôpital de Pilar, à une cinquantaine de kilomètres de Buenos Aires. «Les bilans médicaux sont toujours en cours», ont précisé les organisateurs.

Mots-clés :