Il aura fallu une plainte et quarante-huit heures de réflexion. L’acteur Mathieu Kassovitz  s’est excusé ce vendredi matin pour ses précédents tweets sur la police. « Evidemment je m’excuse pour les insultes, a tweeté le comédien avant d’ajouter : mais sans être excessif, les choses ne bougent pas. Nous avons un problème de relation avec la police dans ce pays et sur les légalisations des drogues. »

>> A lire aussi : VIDEO. La police dépose plainte contre lui, Mathieu Kassovitz réplique une fois de plus sur Twitter

Invité de l’émission les Grandes gueules, Mathieu Kassovitz a cependant tenu à justifier son comportement. « Je voudrais que mes impôts soient utilisés de manière normale. Ce que fait la police est honteux, c’est une bande de bons à rien ! Les policiers ne sont pas là QUE pour la répression ! La police a besoin d’argent pour avoir de beaux commissariats. Celui de Vincennes ressemble à un bunker militaire, a-t-il déclaré au micro de RMC  avant d’ajouter : «  Haine anti-flic ? Ma réaction correspond à la réaction de beaucoup de gens au quotidien. On ne peut plus avoir un contact normal avec les policiers. Depuis Charles Pasqua la police est devenue notre ennemie. »

« On se retrouvera devant le tribunal »

Si l’acteur a présenté des excuses sur Twitter, il a cependant déclaré ne rien regretter. « J’ai réagi comme un citoyen. La police ne résout rien. Je suis en réaction. Twitter sert à ça ! Si les policiers sont choqués, on se retrouvera devant le tribunal. »

Le 23 décembre dernier, Mathieu Kassovitz avait traité de « bâtards » sur Twitter, des policiers nantais qui avaient réalisé une opération antidrogue de brande envergure dans un hôpital pour ne trouver que 7 grammes de résine de cannabis. Des syndicats et associations de police s’étaient alors indignés et des policiers de Nantes  avaient même porté plainte pour outrage contre l’acteur.

Ce dernier en avait alors rajouté une couche avec une série de tweets provocateurs et ironiques envers les forces de l’ordre.