#Sansmoile7mai: Les Mélenchonistes abstentionnistes se font troller sur les réseaux sociaux

PRESIDENTIELLE Les insoumis de Jean-Luc Mélenchon qui ont annoncé sur les réseaux sociaux vouloir boycotter le deuxième tour se sont pris en retour une volée de bois vert…

A.B.

— 

Jean-Luc Mélenchon s'exprime à l'issue du premier tour de la présidentielle, le 23 avril 2017.

Jean-Luc Mélenchon s'exprime à l'issue du premier tour de la présidentielle, le 23 avril 2017. — SIPA

Au lendemain du premier tour de la présidentielle, qui a vu la qualification d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen pour le second tour du scrutin, de nombreux électeurs ont fait part de leur déception sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #sansmoile7mai. Une façon de dire sans équivoque qu’il ne faudra pas compter sur eux dans quinze jours pour aller mettre un bulletin dans une urne.

Dont acte : qui dit démocratie dit liberté d’exercer ses droits civiques. Sauf que pour d’autres, qui ne partagent très manifestement pas le même point de vue, voter est un devoir civique et organiser un front républicain contre le FN relève du devoir moral. Résultats, les seconds ont bien tweetclashé les premiers. Dans leur collimateur ? Les électeurs insoumis de Jean-Luc Mélenchon qui déserteront les bureaux de vote le 7 mai prochain.

« Je ne choisis pas entre la peste et le choléra »

Dimanche soir, Jean-Luc Mélenchon s’est refusé à donner toute consigne de vote pour le second tour au soir de sa défaite après avoir enregistré un score historique, 19 % des suffrages, mais insuffisant. Et quitte à ne pas faire dans la demi-mesure, ses insoumis déçus n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère, s’inscrivant plus ou moins dans la lignée de leur leader vaincu.

A l’image de ces internautes, pour qui devoir choisir entre les candidats Macron et Le Pen revient à « choisir entre la peste et le choléra ».

Ou de celui-ci, qui se déclare « insoumis au Fascisme et au Banquier », avant de se lancer dans une série plutôt sombre de #Tuchoisisquoi. Ambiance.

Sans compter les nombreux autres, pour qui si ce n’est pas Jean-Luc Mélenchon alors ce sera personne.

« L’abstention n’est pas dans mon vocabulaire »

Mais pour toute une frange d’électeurs, pas question de laisser les « Mélenchonistes » brûler leur carte électorale et cracher sur le deuxième tour, au risque de voir Marine Le Pen prendre ses quartiers à l’Elysée. Pour eux, pas question d’opter pour l’abstention.

Certains ont taclé les insoumis pour leur réaction de « mauvais perdant ».

D’autres ont averti des dangers de voir l’extrême droite arriver au pouvoir en adoptant ce genre de raisonnements.

Plusieurs internautes ont fait part de leur incompréhension face aux partisans du #sansmoile7mai, dont le positionnement est « stupide ». « #SansMoiLe7Mai est une idée totalement stupide, c’est ainsi que le fascisme arrivera au pouvoir. »

Même sentiment pour une autre internaute, qui compte bien aller voter. « Je ne crois pas que #SansMoiLe7Mai soit une bonne idée. C’est ainsi que vous allez vous retrouver avec des leaders politiques fous. Les citoyens doivent aller voter. J’irai. »