Marine Le Pen ne dévoilera son programme complet que début février, bien qu’elle en ait déjà dévoilé les grandes lignes.  Articulé autour d’un « protectionnisme intelligent » et d’un « patriotisme économique », elle réaffirme son scepticisme à l’égard de la monnaie unique, en répétant que « l’euro est un obstacle majeur au développement de notre économie ». Dans ce sens, elle compte également augmenter les droits de douanes.

 

Ses principales propositions : 

 

  • Abrogation de la loi El Khomri, sans toucher aux 35 heures, mais en ouvrant la porte à des négociations par branche, qui permettraient éventuellement d’allonger le temps de travail. 
  • Lutte accrue contre la fraude fiscale  
  • « Rééquilibre » des postes de fonctionnaires 

Sur le même sujet:

26 avril 2017
25 avril 2017