Bose: Les casques sans fil accusés d'espionner les utilisateurs

DONNEES PERSONNELLES Grâce à l'application Bose Connect, le fabricant américain pourrait surveiller en temps réel ce que l'utilisateur écoute et transmettre ces données à un tiers...

20 Minutes avec agence

— 

Le Bose QC 35 est disponible en noir ou argent.

Le Bose QC 35 est disponible en noir ou argent. — BOSE

Une action en justice a été lancée contre Bose aux Etats-Unis. Le fabricant audio fait l'objet d'un recours collectif mené par Kyle Zak, un client de l’Illinois qui reproche à l'entreprise américaine de récolter les données personnelles des utilisateurs de casques audio. 

Selon le plaignant, c'est avec l'application Bose Connect que les données, comportant notamment la liste les morceaux de musique écoutés, seraient collectées en temps réel pour ensuite être transmises à des tiers.

>> A lire aussi : Le fabricant d'un sex-toy un peu trop «intelligent» va indemniser ses utilisateurs

Six produits visés

« La défense des clients n'aurait jamais pu anticiper que ces types de musique et de sélections audio seraient enregistrées, et envoyées (...) à une tierce partie explorant les données pour les analyser » a déclaré la partie plaignante au cours du procès qui a débuté mardi, indique Clubic.

Six produits sont concernés : les QuietComfort 35, SoundSport Wireless, Sound Sport Pulse Wireless, QuietControl 30, SoundLink Around-Ear Wireless Headphones II, et le SoundLink Color II.

Bose se défend

Comme le précise Numerama, l'utilisation de Bose Connect n'est pas indispensable mais fortement recommandée pour utiliser les produits sans fil de la marque. Elle permet aux utilisateurs d'accèder à la fonctionnalité anti-bruit des appareils, de contrôler la durée de leur batterie ou d'installer leurs mises à jour 

De son côté, Bose a réagi, dans un court message posté sur Twitter : « rien n'est plus important pour nous que votre confiance (...) Avec l'application Bose Connect, nous n'écoutons pas vos communications, nous ne vendons pas vos informations et nous n'utilisons rien de ce que nous collectons pour vous identifier, ou qui que ce soit d'autre (...) », explique notamment la marque.

>> A lire aussi : Données personnelles: Le fabricant de télévisions Vizio condamné pour avoir espionné des utilisateurs