Samedi 1er avril, nombreuses ont été les personnes, les stars, les politiques, les journaux et même les villes à se prêter au jeu du fameux poisson d’avril. Ce jour de la blague et du fun a également été célébré par les géants de la toile qui ont tout donné pour faire rire et piéger les internautes. Les résultats sont plus ou moins réussis.

  • L’IA de Google pour reconnaître les fromages

Pour ce 1er avril, Google France a tout donné. Des ingénieurs de l’entreprise ont présenté « Google Cheese Master ». Vidéo à l’appui, ils expliquent comment ils ont utilisé la technologie de l’ intelligence artificielle pour proposer aux utilisateurs « un programme de reconnaissance de fromage ». Interview du collectif « Fromaginaire », démonstration d’un « pouce à tâter le fromage » et spécialistes affirmant le plus sérieusement du monde qu’ils sont désormais capables de faire la différence entre un coulommiers et un camembert, le poisson d’avril est vite repérable, mais plutôt sympa.

  • Snapchat blague et tacle Instagram

Ce n’est pas un scoop que de dire que Instagram, qui appartient à Facebook, a largement plagié le concept de stories Snapchat. Alors quoi de mieux que d’utiliser le 1er avril pour se moquer un peu de son concurrent ? L’application a donc créé un filtre très spécial pour l’occasion : un filtre Instagram. Sous la photo apparaissent les émojis, les logos « like » et « comment » typiques d’Instagram. Dernier petit tacle subtil : la photo est automatiquement likée par trois personnes dont votre maman.

Le filtre poisson d'avril de Snapchat
Le filtre poisson d'avril de Snapchat - Capture Techcrunch
  • Amazon présente sa reconnaissance vocale pour animaux

La plateforme en ligne présente « Petlexa », un dérivé de Alexa, le boîtier intelligent de maison, lancé par Amazon aux États-Unis. Le boîtier du poisson d’avril est quant à lui destiné aux animaux. Dans une vidéo de présentation, plus ou moins drôle, Petlexa indique à un hamster son nombre de pas, envoie sa balle à un chien et commande des sushis à un chat. Libre à chacun de juger le comique de situation.

  • Le poisson d’avril FTW de Google Japon

Fan de l’absurde, ce poisson d’avril est pour vous. Google Japon a présenté un concept très obscur de papier bulle avec lequel ou peut écrire et lire des messages, le tout via une machine : la « Bubble Wrap Keyboard ». Comble de la technologie, les bulles une fois éclatées dégagent un parfum (matérialisé dans la vidéo, par une épaisse fumée rose). Les ingénieurs de Google Japon ne font pas les choses à moitié puisqu’ils ont même créé un site afin de vanter les mérites de cette machine extrêmement utile.