Les robots vont-ils vraiment finir par gouverner le monde?

HIGH TECH Une étude montre que des robots dotés d’une intelligence artificielle ont réussi à travailler ensemble grâce à un système de communication qu’ils ont eux-mêmes fait évoluer. Flippant?…

Marie de Fournas

— 

Dans le film «I, Robot», des Intelligences artificielles se rebellent pour prendre le pouvoir sur les humains

Dans le film «I, Robot», des Intelligences artificielles se rebellent pour prendre le pouvoir sur les humains — Capture Youtube

Vous avez réveillé le mal… Les scientifiques d’un groupe de recherche en Intelligence artificielle de OpenAI  ont mené une expérience, qui pourrait avoir de lourdes conséquences, bonnes ou pas, sur un petit groupe de robots. Le but : leur faire accomplir une série de tâches simples, comme se déplacer vers un endroit spécifique, dans un monde virtuel bidimensionnel. À l’issue de l’étude, les experts se sont rendu compte que les robots avaient appris à communiquer entre eux, via leur propre langage.

>>À lire aussi: «Si un robot renverse une vieille dame, qui est le responsable?»

Mais ils n’y sont pas arrivés tous seuls. Les chercheurs leur ont donné une base de communication, leur permettant de se coordonner et d’échanger. Tout au long du test, l’équipe a utilisé une technique appelée « le perfectionnement par l’apprentissage ». Un procédé qui privilégie l’esprit de coopération, plutôt que la compétition et qui récompense les robots lorsqu’ils réussissent. Un peu comme un gang de chats à qui l’on donnerait des pâtés lorsqu’ils font tous une roulade avant en même temps.

Un langage que l'humain ne peut pas comprendre

Les Intelligences artificielles ont donc appris à collaborer et à communiquer ensemble par tâtonnements. Lorsqu’un robot « se rendait compte » qu’il aurait pu mieux effectuer une tâche s’il avait eu certaines informations de la part d’un autre robot, il pouvait dire à ce dernier quoi changer dans sa communication pour mieux agir ensemble la prochaine fois et obtenir une récompense. Plus les tâches sont devenues compliquées, plus leur langage a évolué. Jusqu’à faire des phrases avec plusieurs mots. Leurs propres mots...

Les chercheurs pensent même qu’en complexifiant l’expérience, leur communication dépassera la base du « verbe » et du « nom ». Les scientifiques prévoient de développer une machine pour traduire leur langue dans la nôtre. Histoire que l’on soit au courant s’ils se liguent contre nous par exemple...