Si vous pensiez qu’il était impossible de trouver du porno sur YouTube, détrompez-vous. Le site TorrentFreak assure que des vidéos pornographiques, le plus souvent piratées, sont hébergées sur la plateforme vidéos de Google grâce à un procédé très simple : ces vidéos sont uploadées sur YouTube mais ne sont pas publiées. Avec le statut de vidéo « privée », seuls les utilisateurs ayant reçu le lien direct peuvent la voir et elles ne remontent pas dans les recherches. Mais elles peuvent aussi être embeddées par leur propriétaire sur d’autres sites : il suffit de copier-coller le code embed et on peut profiter de l’hébergement gratuit de la vidéo ainsi que des revenus publicitaires.

Plusieurs semaines avant que les vidéos soient repérées

Cette technique très simple pourrait aussi permettre de contourner le filtre de YouTube : le système Content-ID, qui permet de supprimer les vidéos ne correspondant aux standards de YouTube, ne détecterait pas les vidéos privées. Un producteur californien de films porno a confirmé à TorrentFreak qu’il y avait « une grosse faille sur YouTube. Les contrevenants aux règles du copyright tirent profit du système de vidéos privées. Ils uploadent et stockent des vidéos, puis les utilisent librement sur des sites tiers pour en tirer des gains. » Avant que YouTube ne s’aperçoive de la supercherie, il faut compter plusieurs semaines, assure le producteur, qui aimerait que la plateforme interdise simplement le partage de vidéos privées.

YouTube a déjà été pris en défaut sur les vidéos pornographiques : en 2015, un journaliste irlandais a découvert que la langue gaélique avait été utilisée pour dissimuler des vidéos X. Le mot « scannàn », qui signifie « film », était un mot-clé pour trouver des films porno, et YouTube n’y voyait que du feu.

Mots-clés :