Periscope fête ses 1 an
Periscope fête ses 1 an - Periscope / Twitter

Le streaming de vidéo en direct est un enjeu d’avenir pour les géants d’Internet. La preuve, Google développe en toute discrétion YouTube Connect, sa réponse à Facebook Live et Periscope. Il était temps, la dernière, l’application de Twitter, souffle sa première bougie ce samedi 26 mars et figure aujourd’hui en tête des téléchargements en France.

>> A lire aussi : Periscope est en tête des téléchargements en France

En un an, elle a séduit 10 millions d’utilisateurs, diffusé plus de 100 millions de lives, d'une durée totale équivalant à près 400 années, et s’est même invitée plus d’une fois dans l’actualité. Derrière l’idée toute simple de vidéo en direct, Periscope a vu ses usages se démultiplier, des plus logiques aux plus inattendus. Revue.

>> A lire aussi : VIDEO. Comment fonctionne Periscope, la nouvelle application vidéo de Twitter?

Un outil de communication

Bien sûr, le potentiel de Periscope n’a pas échappé aux marques et aux institutions, y voyant un nouveau réseau social, un nouveau moyen de communication. Lors de l’annonce de son édition 2016, le Guide Michelin a ainsi dévoilé ses nouveaux restaurants 3 étoiles en direct. La mode s’est également emparée de l’application, et Top Shop a proposé de suivre son show à la Fashion Week londonienne sur l’appli, tandis que le top model Caroline de Maigret faisait vivre les défilés parisiens H & M ou Chanel de l’intérieur. Déjà lors de la dernière Fête de la musique, France 2 intégrait Periscope à son dispositif de direct. Les politiques s’y sont aussi essayés, avec plus ou moins de « succès ». François Hollande et le service com' de l’Elysée se souviennent encore de leur déplacement à l’entreprise Showroom Privé et l’avalanche d’insultes et blagues.

>> A lire aussi : Twitter intègre les vidéos de Periscope à son fil d'actu

Une (r) évolution journalistique

Dès le jour de son lancement, Periscope bouscule les habitudes journalistiques. Comme le raconte Ben Hopper du site The Verge, il est sur Twitter lorsqu’il apprend via une photo qu’une explosion a eu lieu à New York, et l’instant d’après, il suit l’incendie en direct : « J’étais sur place, mais sans les infos. » Le flux vidéo est même repris par certaines chaînes, en attendant que leurs équipes n’arrivent sur les lieux. Depuis, les reporters se sont réapproprié l’appli, pour un journalisme plus citoyen, comme Paul Ronzheimer du Bild allemand et sa couverture - et personnification - de la crise des réfugiés syriens.

>> A lire aussi : La migration des gnous au Kenya retransmise en direct sur Periscope

Une chaîne de télévision

A l’instar des YouTubeurs, Periscope permet à chacun d’ouvrir, voire de devenir une chaîne de télévision vivante. C’est la volonté de Keyvon Beykpour, le cofondateur de l’application, et déjà le cas pour l’illustratrice américaine Amanda Olenader qui a fait de sa vie une téléréalité et est devenue une star. Le prestigieux New York Magazine lui a même consacré un portrait. Depuis fin janvier, la France a sa première chaîne Periscope avec WeScope TV, qui propose différents types d’émissions : geek, cuisine, cinéma…

>> A lire aussi : Le détenu de Béziers qui s'était filmé sur Periscope condamné à six mois de prison supplémentaires

Une cour des miracles

Le scandale Serge Aurier, le dérapage d’un jeune footballeur auxerrois, la vidéo d’un détenu de la prison de Béziers, un cambriolage en direct ou la fausse exécution d’un pédophile… Tout le monde peut diffuser tout, et surtout n’importe quoi sur Periscope. Avec les conséquences qui vont avec et qui peuvent finir dans les médias ou tomber sous le coup de la loi. Periscope est un espace de libertés, et peut donc très vite se transformer en cour des miracles, avec des vidéos qui n’auraient jamais dû sortir ou dont on se serait bien passés.

Et soudain le vide… la vie ?

Ce fut le premier vrai « événement » Periscope, et il est symbolique. Pendant plusieurs heures le 6 janvier 2016, 500.000 internautes ont suivi les aventures… d’une flaque d’eau. Pilotée par une agence de pub via le mot-clé #DrummondPuddleWatch, la belle histoire n’en était donc pas vraiment une, pas totalement, mais elle rappelle la magie des internets et a permis de créer un moment de suspension, de fascination, en direct d’un parc de Newcastle en Angleterre et sur les réseaux sociaux du monde entier. D’ailleurs, certains font de Periscope un nouveau temple de la méditation, et 20 Minutes s’y est essayé pour vous.

>> A lire aussi : VIDEO. Une flaque d'eau fascine les internautes

 

Mots-clés :