Béziers: Le détenu qui s'était filmé sur Periscope condamné à six mois de prison supplémentaires

JUSTICE Le détenu s'était filmé dans la nuit de dimanche à lundi en direct de sa cellule, provoquant l'ire des syndicats de gardiens de prison et la colère du ministre de la justice...

Jérôme Diesnis
— 
Le détenu s'est filmé dans la nuit de samedi à dimanche.
Le détenu s'est filmé dans la nuit de samedi à dimanche. — Capture d'écran Periscope

Le détenu qui s’était filmé en train de fumer un joint en direct de sa cellule du centre pénitentiaire de Béziers, via Périscope (l’application vidéo de Twitter) a écopé en comparution immédiate de six mois de prison ferme, pour recel d’un objet irrégulièrement introduit dans un établissement pénitentiaire.

30.000 téléphones saisis en prison en 2015

Cette sentence s’ajoute à la peine de quatre ans qu’il purge déjà dans le cadre d’un vol aggravé. Immédiatement placé dans un autre quartier de la prison dimanche, puis en garde à vue au commissariat de Béziers lundi, il s’est retrouvé une nouvelle fois devant le tribunal correctionnel. Le Procureur de la République Yvon Calvet avait requis une peine de dix mois de prison ferme.

>> A lire aussi: Un joint à la main, un détenu se filme en direct depuis sa cellule avec Periscope

Interrogé par Europe 1, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas avait affirmé son intention de mettre en place un dispositif de brouillage des téléphones portables dans les établissements pénitentiaires. En 2015, environ 30.000 appareils ont été saisis dans les prisons françaises, contre 27.524 en 2014.