Des ordinateurs Apple: l'iMac 4K (2015), le Macbook Pro (2015) et le Mac Pro (2013)
Des ordinateurs Apple: l'iMac 4K (2015), le Macbook Pro (2015) et le Mac Pro (2013) - APPLE

Ça taille gentiment chez Oculus. Interrogé sur l’absence de support de Mac OS par son casque de réalité virtuelle, Palmer Luckey a démonté la firme à la pomme, répondant : « La balle est dans le camp d’Apple. S’ils sortent un bon ordinateur un jour, on le supportera ». « Cela se résume au fait qu’Apple ne donne pas la priorité aux cartes graphiques haut de gamme », explique Luckey.

Même un Mac Pro à 6.000 dollars ne suffit pas

Il continue son tacle assassin : « Vous pouvez acheter un Mac Pro à 6.000 dollars avec la meilleure carte AMD FirePro D700, et ce n’est toujours pas suffisant pour nos recommandations techniques » pour l’Oculus Rift.

Sur PC, on rappelle qu’une carte graphique à 300 euros, comme la Nvidia GeForce GTX 970, est suffisante. Pour une config complète, il faut compter 800 euros au minimum.

Puces graphiques intégrées

Pourquoi les Mac sont à la traîne ? Car sur ses machines récentes, Apple privilégie les puces graphiques intégrées, qui sont trop limitées pour le jeu vidéo – une aberration sur l’iMac 4K. Et avec sa politique fermée, sur le software comme le hardware, l’entreprise complique la vie des bidouilleurs sur le Mac Pro de 2013. Sur les versions plus anciennes, de 2010, notamment, des internautes ont monté sans problème une GeForce GTX 970. Il suffit alors d’installer Windows en multiboot pour goûter aux joies de la réalité virtuelle. Ça, ou de passer sur PC.

Mots-clés :