Le casque de réalité virtuelle Oculus Rift devrait arriver au printemps.
Le casque de réalité virtuelle Oculus Rift devrait arriver au printemps. - OCULUS RIFT

Le suspense a pris fin à 17h00. Les précommandes de l’Oculus Rift sont désormais ouvertes. Et pour s’immerger dans la réalité virtuelle, il va falloir y mettre le prix : le casque sera commercialisé en mars à 599 dollars aux Etats-Unis soit… 741 euros en France, en incluant la TVA et les frais de port. C’est presque exactement le prix d’un iPhone. L'Oculus sera livré avec une manette Xbox One incluse et les jeux EVE Valkyrie et Lucky's Tale.

1.500-2.000 euros avec un PC compatible

Le problème, c’est que tout seul, le casque ne sert à rien (sauf à avoir l’air ridicule). Il ne s’agit que d’un écran, qui doit être relié par un cordon à un ordinateur. Oculus fournit un logiciel de test. Verdict, sur un portable HP acheté 1.500 euros en 2014: « Votre PC n’est pas prêt pour Oculus. » Le point faible n’est pas tant le processeur i7 que la carte graphique intégrée Intel HD. Oculus recommande du matériel bien plus puissant, au minium une carte Nvidia GTX 970 ou AMD 290.

Il faut donc un PC de gamer. En desktop, sur Internet ou rue Montgallet, à Paris, on peut s’en sortir pour environ 800 euros. En portable, des PC type Alienware démarrent rarement sous les 1.200 euros. Bref, pour être réaliste, à moins de s’être équipé récemment, une config Oculus + PC se situe dans une fourchette 1.500-2.000 euros. C’est cher, surtout pour profiter de contenus qui restent pour l’instant limités.

«Le prix est un peu plus élevé que prévu. En 2016, la réalité virtuelle sera limitée aux adaptes de la première heure et aux gamers qui ont déjà un PC compatible», estime l'analyste de Gartner, Brian Blau. Selon lui, il faudra attendre au moins deux ans avant que la technologie se démocratise – si elle tient ses promesses, ce qui n’est pas encore gagné, alors que la nausée et la fatigue visuelle ne sont jamais très loin quand on se déplace trop librement dans un monde virtuel.

Sony et HTC en embuscade

Oculus a dégainé le premier mais il devrait bientôt être suivi par HTC, qui a repoussé son Vive à avril. Logiquement, ce dernier devrait être plus cher car il se distingue par des capteurs qui permettent de se déplacer dans une pièce. Reste Sony, qui n’a pas annoncé le prix du Playstation VR, mardi soir. L’avantage du constructeur japonais, c’est que la Playstation 4 est bien plus abordable qu’un PC, à 349 euros.

Pour découvrir la réalité virtuelle, la solution la plus abordable reste finalement le Gear VR de Samsung, vendu à 100 euros. Le problème, c’est qu’il faut posséder un smartphone récent de la marque coréenne. Il reste la solution du pauvre, Google Cardboard, qu’on trouve à 10 euros, et qui est compatible avec de nombreux téléphones. L’image et l’immersion sont de moins bonne qualité, mais cela donne un avant-goût. Cette solution low-cost a déjà été distribuée dans des écoles américaines et aux abonnés du New York Times.

Mots-clés :